Participer
Consultation

Modification de l’ordonnance relative à l’étude de l’impact sur l’environnement (OEIE) et de…

L’UDC approuve en principe l’adaptation de l’ordonnance ODO, mais elle maintient son exigence de supprimer totalement le droit de recours des associations. Il est extrêmement inquiétant pour des…

Modification de l’ordonnance relative à l’étude de l’impact sur l’environnement (OEIE) et de l’ordonnance relative à la désignation des organisations habilitées à recourir dans les domaines de la protection de l’environnement ainsi que de la protection de la nature et du paysage (ODO)

Réponse de l’Union démocratique du centre

Accord partiel de l’UDC

L’UDC approuve en principe l’adaptation de l’ordonnance ODO, mais elle maintient son exigence de supprimer totalement le droit de recours des associations. Il est extrêmement inquiétant pour des raisons politiques de principe que des organisations et associations privées puissent faire annuler des décisions démocratiques par des procédures judiciaires longues et chicanières. Ce droit affaiblit massivement l’économie suisse, restreint la liberté d’entreprise et place les citoyens sous tutelle.

Les nouvelles modifications apportées à l’ordonnance relative à la désignation des organisations habilitées à recourir dans les domaines de la protection de l’environnement ainsi que de la protection de la nature et du paysage (ODO) prennent en considération les fréquents abus commis par les associations ayant ce droit de recours. L’UDC considère donc cette réforme comme un pas dans la bonne direction. Cette clarification restreint le nombre d’acteurs dans ce domaine et contribue ainsi à la sécurité du droit en faveur des investisseurs et des projets de construction. En outre, elle met fin aux recours et plaintes abusifs.

Nonobstant les effets positifs de cette révision, l’économie subit toujours des restrictions en raison du droit de recours des associations. L’UDC continuera donc de se battre pour la suppression complète de ce droit.

L’UDC ne peut en revanche donner son accord à la modification proposée de l’étude d’impact sur l’environnement (EIE). Les valeurs-seuils fixées dans l’ordonnance sont beaucoup trop basses et ne tiennent aucun compte des branches touchées. Cette réforme n’est autre chose qu’un exercice-alibi entrepris par l’administration. Il faut bien constater une fois de plus dans ce domaine que l’administration tente, par la voie de l’ordonnance, de contourner la volonté clairement exprimée du législateur. La motion Hofmann (07.3418) acceptée par les deux chambres législatives exige qu’une EIE ne soit imposée que dans des cas exceptionnels. Prenons l’exemple des centres commerciaux: avec les valeurs-seuils proposées par l’administration seuls 18% des bâtiments échapperaient à l’obligation d’une EIE alors que 82% y resteraient soumis. Le même constat s’impose pour les nouvelles valeurs-seuils concernant les parkings. Là encore, les trois quarts des constructions resteraient soumis à cette contrainte. C’est une impertinence d’oser parler d’amélioration dans ces conditions.

Pour améliorer sensiblement les conditions-cadres des investisseurs et organisations conduisant des projets, il faut apporter des modifications plus sérieuses à cette ordonnance. L’UDC exige donc une augmentation massive des valeurs-seuils, soit le triplement de celles-ci par rapport aux propositions de l’administration, afin que l’EIE ne soit effectivement imposée que dans des cas exceptionnels.

D’une manière générale il faut relever que les adaptations que nous avons exigées pour l’EIE ne constituent qu’un premier pas dans ce processus en cours. Nous exigeons donc expressément que d’autres simplifications soient apportées aux procédures et que les valeurs-limites soient réduites.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
18.02.2020
Le Forum PME tire la sonnette d'alarme: la compétitivité de l'industrie suisse s'est massivement détériorée ces dernières... lire plus
Journal du parti
partager l’article
17.02.2020, de Thomas Matter
L‘initiative de limitation est nécessaire de toute urgence. Et même si les accords bilatéraux I devaient être... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
06.11.2019
La décision du Conseil fédéral de maintenir à 1% le taux d'intérêt minimal dans la prévoyance professionnelle... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord