Participer
Consultation

Modification des dispositions sur le service universel dans l’ordonnance sur les services de…

L’UDC ne peut pas approuver ce projet de révision dans la forme présente. En particulier, elle s’oppose à l’inscription d’un raccordement à large bande dans le service universel. De même, l’idée…

Réponse de l’Union démocratique du centre (UDC)

Modification des dispositions sur le service universel dans l’ordonnance sur les services de télécommunication

L’UDC ne peut pas approuver ce projet de révision dans la forme présente. En particulier, elle s’oppose à l’inscription d’un raccordement à large bande dans le service universel. De même, l’idée d’imposer un prix maximal à ce nouveau service doit être strictement rejetée. L’expérience montre que des prix imposés suppriment la concurrence si bien que cette intervention a plus d’inconvénients que d’avantages à long terme pour les clients.

I. Inscription d’un raccordement à large bande

L’UDC s’oppose à l’inscription dans le service universel d’un raccordement à large bande pour l’accès à Internet. Il ressort d’ailleurs du dossier de consultation que ce service ne répond pas à une nécessité économique ou sociale. Au milieu de l’année 2005, 98% des ménages suisses avaient accès à un raccordement ADSL. Nonobstant cette grande disponibilité, seul un tiers des ménage utilise ce service, ce qui prouve à l’évidence que la large bande ne répond pas à un besoin général. De plus, une forte proportion des 2% des ménages ne disposant pour le moment pas d’un raccordement ADSL peuvent l’obtenir via le réseau câblé. En outre, l’équipement ADSL de ces 2% coûte environ un milliard de francs. Sur un marché des télécommunications en rapide évolution, les besoins de la clientèle en matière de raccordements changent également très vite. Il serait dès lors économiquement insensé d’investir des sommes énormes dans un certain type de raccordement qui risque d’être remplacé à l’avenir par une nouvelle technique.

Par ailleurs, il faut rappeler que la majeure partie des services qui exigent un raccordement à large bande – télévision, jeux électroniques, téléchargement de musique, etc. – ne sont utilisés que par une très petite minorité des usagers Internet. La majeure partie des services utilisés tous les jours comme la messagerie électronique et les recherches fonctionnent parfaitement avec les autres types de raccordements. Il n’y a donc aucune nécessité dans ce domaine. C’est aussi forte de cette argumentation que la commission UE a refusé d’inscrire le raccordement à large bande dans la desserte de base obligatoire de ses régions. Si les besoins de la population devaient changer à ce propos dans les années à venir, il sera toujours possible d’adapter la concession de service universel.

II. Extension des services pour des personnes handicapées

L’UDC peut approuver les mesures proposées dans ce domaine (mise à disposition d’un service d’intermédiaires pour les malentendants et extension du service de renseignement et d’intermédiaires pour les personnes à mobilité réduite). Il faut cependant veiller à ce que le financement de ces services ne fasse pas double emploi avec certaines prestations de l’assurance-invalidité.

III. Suppression de certains services disponibles sur le libre marché

La suppression des prestations d’annuaires ainsi que du service de déviation dans la desserte de base paraît indiquée. Ces deux services sont aujourd’hui disponibles sur le libre marché dans plusieurs variantes. Il n’est donc pas nécessaire de les maintenir dans le service universel, comme cela est fort justement relevé dans le dossier de consultation.

IV. Adaptation des plafonds de prix

Les plafonds imposés pour les prix doivent être strictement rejetés. Ils sont contraires à la libre concurrence et entravent la rapide baisse des prix des services que permet d’espérer un marché des télécommunications fort convoité par les opérateurs. En fin de compte, une telle intervention est donc négative pour les consommateurs.

V. Obligation maintenue d’offrir des cabines téléphoniques publiques

Bien que les cabines téléphoniques publiques soient de moins en moins utilisées à cause de la propagation de la téléphonie mobile, cette prestation doit être maintenue dans le service universel. Pour des raisons de sécurité notamment (effondrement du réseau de téléphonie mobile), ces installations peuvent être fort utiles.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
02.07.2019
La révision de la loi sur la radio et la télévision (LRTV) a été approuvée d'extrême justesse... lire plus
éditorial
partager l’article
12.02.2019, de Gregor Rutz
Les discussions sur la justification et le montant de l'impôt médiatique ne cessent depuis que la révision... lire plus
Consultation
partager l’article
25.10.2018
L'UDC reconnaît le besoin des entreprises de disposer d'une structure de réseau et d'information fonctionnant parfaitement. Elle... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord