Participer
Consultation

Révision de la loi sur les fonds de placement

Dans sa réponse à la procédure de consultation concernant la loi sur les fonds de placement, l’UDC relève quelques points qui doivent absolument être corrigés…

Réponse à consultation de l’Union démocratique du centre UDC

Dans sa réponse à la procédure de consultation concernant la loi sur les fonds de placement, l’UDC relève quelques points qui doivent absolument être corrigés:

  • toute forme de sur-réglementation doit être rejetée parce qu’elle restreint inutilement la liberté d’entreprise. Dans le cas présent, il semble opportun de donner la préférence à un système d’auto-réglementation parce que la branche professionnelle concernée est certainement la mieux à même de mettre en place des solutions non seulement efficaces, mais aussi non bureaucratiques et proches de la pratique. Le projet présenté ne permet pas une réforme dans ce sens. L’UDC demande donc que l’article 7 de la loi sur les placements collectifs de capitaux soit complété.
  •  l’UDC ne peut accepter que des larges compétences soient données à l’autorité édictant l’ordonnance. De nombreux domaines sont réglés de manière trop ouvertes dans cet avant-projet, si bien que des compétences trop vastes sont déléguées au niveau de l’ordonnance. On peut citer à titre d’exemple l’article 15 al. 4 de la loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux. La prétendue complexité de la matière, comme cela est affirmé dans le rapport accompagnant le projet de révision, n’est pas une raison suffisante pour régler ces détails au niveau de l’ordonnance. Ces dispositions ont parfaitement leur place dans la loi. D’une manière générale, on sait que le risque de voir l’Etat intervenir excessivement dans la sphère privée des citoyens est plus grand au niveau de l’ordonnance qu’au niveau de la loi. 
  • il faut renoncer a prélever un impôt anticipé sur le produit des fonds de thésaurisation de type affidavit. Il est en effet incompréhensible qu’on puisse prévoir un tel impôt, dont le but est de garantir l’imposition du rendement, sur des fonds qui ne versent jamais de rendement.
  • l’offre de participations à des fonds à l’étranger doit être surveillé par l’Etat concerné. Il serait excessif d’exiger la surveillance des diffusions à l’étranger. Les sociétés suisses seraient défavorisées parce qu’elles seraient soumises non seulement à la législation suisse, mais aussi à celle des marchés étrangers. L’UDC demande donc que l’article 3 al. 2 soit adapté dans ce sens.
  •  l’article 104 al. 6 du projet de loi sur les placements collectifs de capitaux comporte une peine de « mise au pilori » (le système dit du « naming and shaming ») qui, de l’avis de l’administration fédérale, est plus efficace que les dispositions pénales usuelles. Nous sommes donc une fois de plus confrontés à une réforme législative qui introduit un élément jusque là inconnu dans le système juridique suisse.
  •  l’UDC pose la question de la méthode et de la qualité de la procédure législative quand une procédure comme celle du « naming and shaming » est introduite par la petite porte dans le système juridique suisse, en l’occurrence par le biais de la révision de la loi sur les placements collectifs de capitaux. La portée et la signification de cette nouvelle sanction doivent être clairement expliquées au parlement dans le cadre d’une procédure législative transparente, c’est-à-dire sous la forme d’une révision du Code pénal.
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.02.2020
Réuni aujourd'hui à Muotathal (SZ), le groupe parlementaire UDC s'est clairement prononcé contre l'introduction d'une "rente de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2020
Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse participe avec un montant de 297 millions de francs à... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
31.01.2020
En publiant aujourd'hui sa statistique de l'asile, la Confédération cherche comme de coutume à minimiser les conséquences... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord