Participer
Consultation

Révision de l’ordonnance sur le registre foncier (ORF)

L’UDC s’oppose pour le moment à ce projet de révision. Les disposi-tions concernant le droit d’accès électronique aux données du registre foncier doivent être conçues de manière plus restrictive. L’UDC est d’avis qu’il faut, dans le cadre de la juridiction, sauvegarder les droits des propriétaires fonciers et réduire considérablement le risque d’abus.

Selon l’art. 28 al. 1 de l’ORF révisée, les cantons peuvent permettre à certaines personnes et autorités mentionnées dans le même article d’accéder ponctuellement et sans avoir à prouver un intérêt légitime aux données du grand livre, du journal et des registres accessoires. Il s’agit notamment d’officiers publics et de personnes autorisées par eux, d’avocats, de géomètres, d’autorités fiscales, etc.

Jusqu’ici, les cantons ne pouvaient autoriser que les officiers publics à accéder en ligne aux « pièces justificatives ». Ce droit serait désormais étendu à d’autres personnes et offices (art. 28 al. 2 de l’ORF revisée). La notion de « pièces justificatives » est un terme générique englobant la réquisition d’inscription au registre foncier, le titre justificatif ainsi que les pièces annexes, en particulier les procurations, les déclarations d’adhésion et les autorisations. Il faut rappeler que ces documents comprennent fréquemment des contrats et jugements hautement confidentiels.

L’UDC estime qu’une plus grande place doit être donnée à la protection des données dans ce contexte. Aussi, la consultation en ligne ne doit-elle être permise, mis à part aux officiers publics et aux propriétaires fonciers, qu’à un cercle très restreint d’utilisateurs professionnels intenses. Le volume et le contenu des données doit être limité au strict minimum nécessaire. Il est évident que la large ouverture de l’accès prévue par cette révision comporte un important potentiel d’abus. Elle permet, par exemple, de constituer des banques de données incontrôlables par le téléchargement d’un grand nombre de données.

En résumé, nous constatons donc que toutes les personnes et groupes professionnels qui n’ont besoin que d’un accès ponctuel au registre foncier et qui ne sont donc pas des utilisateurs intenses doivent, comme jusqu’ici, passer par les offices du registre foncier pour obtenir les informations dont ils ont besoin.

Dans le but de protéger les droits des propriétaires fonciers, les dispositions sur la procédure de consultation en ligne doivent de toute manière se fonder sur les principes suivants du CC en ce qui concerne le volume et le contenu des données:

Celui qui peut faire valoir un intérêt légitime a le droit de consulter le registre foncier (cf. art. 970 al. 1 CC). Faute de la preuve d’un intérêt légitime, seuls les renseignements suivants tirés du grand livre peuvent être donnés: désignation du terrain et description du terrain, nom et identification du propriétaire, forme de la propriété et date de l’acquisition (cf. art. 970 al. 2 CC). En outre, compétence est donnée au Conseil fédéral de désigner d’autres informations concernant les servitudes, les charges grevant la propriété et les annotations qui peuvent être communiquées en l’absence d’une preuve d’un intérêt légitime (art. 970 al. 3 CC).

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2019
La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-CE) de rejeter l'initiative "Oui... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Compte tenu de leur part à la population totale, les migrants affichent un taux de criminalité et... lire plus
Conférence de presse
partager l’article
13.08.2019
Compte tenu de leur part à la population totale, les migrants affichent un taux de criminalité et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Armée

La sécurité de la population.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord