Participer
Consultation

Révision totale de l’ordonnance sur le programme du trafic d’agglomération

L’UDC n’est pas d’accord avec le projet d’ordonnance mis en consultation. Celui-ci contient des points qui ont été explicitement exclus dans le débat sur le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), respectivement qui ne sont pas souhaitables et qui ne reposent pas sur une majorité politique.

Cofinancement par la Confédération

L’UDC n’accepte pas les règlementations suivantes :

Dans le cadre du programme en faveur du trafic d’agglomération, des contributions sont versées pour financer les mesures d’infrastructure au profit de la circulation routière, du trafic ferroviaire et de la mobilité douce si elles permettent l’amélioration du trafic d’agglomération et qu’un financement par d’autres moyens fédéraux est exclu (art. 17a, al. 2 LUMin). Lorsque l’utilisation de matériel roulant spécifique destiné à la desserte capillaire permet de faire l’économie de mesures d’infrastructure importantes, des contributions peuvent également être versées pour couvrir les coûts supplémentaires correspondants du matériel roulant (art. 17a, al. 2bis LUMin).

L’UDC combat avec détermination le projet de financer des projets ferroviaires et l’acquisition de matériel roulant avec l’argent provenant du FORTA. Il s’agirait d’un détournement d’argent destiné à d’autres fins. Il n’est en effet plus permis de financer des projets ferroviaires par le biais du programme du trafic d’agglomération. Le fonds d’infrastructure ferroviaire (FIF) est prévu à cet effet.

Des contributions peuvent également être versées pour financer les mesures correspondantes prises à l’étranger dans les régions frontalières (art. 17a, al. 3 LUMin).

L’UDC refuse le financement ou le cofinancement de projets étrangers par le biais du programme d’agglomération.

Conclusion: les problèmes de circulation dans les agglomérations doivent être réglés par une amélioration de la fluidité du trafic, et non pas par des ondes rouges, des giratoires, des îlots entravant le trafic et des zones à 30 km/h. Le trafic routier a besoin de voies de circulation, d’itinéraires de délestage, de ponts, de tunnels etc. supplémentaires. Tous les projets prévus dans ce programme doivent donc être revus et la préférence doit être donnée à ceux qui contribuent effectivement à la fluidité du trafic et accroissent la capacité routière. C’est ainsi que l’on réduit aussi les atteintes à l’environnement, et non pas en provoquant un trafic saccadé avec de nombreux arrêts et redémarrages qui accroissent massivement et inutilement les émissions polluantes.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Benjamin Giezendanner
Notre réseau routier et ferroviaire est déjà aux limites de ses capacités. Parallèlement, de plus en plus... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
30.01.2020
Le Secrétariat d'Etat aux migrations tente une fois de plus d'enjoliver la situation en annonçant que l'immigration... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.12.2019
Le Conseil fédéral dévoile ses batteries: pour régler le problème des bouchons sur les routes, il ne... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord