Participer
Journal du parti Franc-parler octobre 2013

NON à une augmentation et hausse d’impôt déguisée

Depuis quelques semaines de nombreuses voix, au sein du monde politique romand, se sont exprimées laissant entendre, que sans augmentation de la vignette autoroutière, la Suisse romande verrait de nombreuses améliorations de son réseau routier reportées. Aujourd’hui, plus de 60 élus cantonaux et communaux romands, donnent de la voix contre cette augmentation abusive qui n’est autre qu’une hausse d’impôt dissimulée.

La majorité des principaux acteurs de la politique fédérale veut augmenter le prix de la vignette autoroutière de 150%, donc de 40 à 100 francs. Mais quel est leur objectif ?

Cet argent servirait en priorité à financer des routes pour lesquelles les contribuables ont déjà payé une première fois. En fait, il s’agit d’une « hausse d’impôts dissimulée » qui semble être une tentative de chantage de la Berne fédérale. La Confédération encaisse déjà 9,5 milliards de francs par année d’impôts, de taxes et de redevances en faveur du trafic routier privé et ce dernier couvre aujourd’hui largement les frais qu’il occasionne !  Alors que devient cet argent des automobilistes ?

Environ 70% passent directement dans les caisses de la Confédération et des cantons ainsi que pour le financement de l’infrastructure ferroviaire. Cela signifie donc que de nombreux acteurs se servent dans la caisse de la route ! Lors des années à venir, si la Confédération n’est plus en mesure de répondre aux besoins financiers du trafic routier et de la desserte des régions, il est nécessaire et urgent de remettre en cause ce financement qui ressemble désormais à un simple impôt. Ces dernières années, nos autorités fédérales ont choisi la solution de facilité en faisant largement passer les usagers de la route à la caisse pour financer, via ces nouvelles redevances, des charges déjà payées.

Moyennant ledit arrêté sur le réseau des routes nationales, 380 km de routes cantonales passeront sous l’égide de la Confédération. L’entretien et l’exploitation de ces routes coûtera quelque 100 millions de francs à l’Etat. Cette charge supplémentaire devra être payée encore une fois par les automobilistes et motocyclistes par cette hausse du prix de la vignette autoroutière. L’entretien et l’exploitation de ces routes cantonales ont été payées jusqu’ici  par différentes caisses des cantons. Pourtant aucun des cantons, parmi ceux qui se sont déchargés de ces coûts vers la Confédération, n’a envisagé jusqu’ici de réduire ses impôts. Tant que cela ne se fera pas, la hausse du prix de la vignette restera une « hausse dissimulée des impôts » qui doit absolument être rejetée.

Il est regrettable que la Confédéra-tion, les cantons et de nombreux  élus fédéraux appâtent le peuple sur la base de fausses « promesses en faveur de la route ». Il est faux de prétendre que des routes ne pourront plus être construites si le peuple dit non à l’augmentation du prix de la vignette.

partager l’article
Themen
par l’auteur
Claude-Alain Voiblet
UDC La direction du parti (VD)
Articles
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013, de Thomas Müller
Il faut du temps avant de pouvoir discuter ouvertement de sujets désagréables au niveau politique : après... lire plus
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013, de Peter Föhn
Mercredi 25 septembre  2013 : Assis dans l’antichambre du Conseil des États, je suis profondément déçu. Nous... lire plus
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013, de Verena Herzog
Le Lehrplan 21 (équivalent alémanique du Plan d’études romand) fait de l’ombre à toutes les réformes précédentes.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013, de Jean-Pierre Grin
La reconnaissance du travail familial doit passer par la déduction des frais de garde des enfants pour... lire plus
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013, de This Jenny
En tant qu’entrepreneur, je suis parfaitement conscient que le succès économique de la Suisse n’aurait pas été... lire plus
Journal du parti
partager l’article
15.10.2013
La stratégie énergétique 2050 vise à enserrer la population et les milieux économiques dans un corset étroit,... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord