Participer
Journal du parti Franc-parler juin 2014

Mettre les décisions du peuple à exécution !

À Berne, il arrive de plus en plus souvent que les décisions populaires ne soient pas prises au sérieux. Cette évolution est préoccupante et l’UDC doit la contrer de toutes ses forces.

À Berne, il arrive de plus en plus souvent que les décisions populaires ne soient pas prises au sérieux. Cette évolution est préoccupante et l’UDC doit la contrer de toutes ses forces.

Renvoi des criminels étrangers
Une commission du Conseil des États chargée de l’examen préalable a récemment décidé de ne pas mettre en œuvre la disposition constitutionnelle relative au renvoi des criminels étrangers conformément à la volonté du peuple. 6 conseillers aux États voulaient même totalement invalider notre initiative d’application. Ces conseillers aux États font figure de fossoyeurs de la démocratie directe. Il s’agit de : Verena Diener (PVL, ZH), Christine Egerszegi (PLR, AG), Fillippo Lombardi (PDC, TI), Robert Cramer (Les verts, GE), ainsi que les conseillers aux États PS Hans Stöckli (BE) et Paul Rechsteiner (SG).

Cela montre que nous devons soumettre l’initiative d’application au peuple.

Mise en œuvre de l’initiative sur l’immigration massive
Une évolution préoccupante apparaît également en ce qui concerne l’initiative sur l’immigration massive. Alors que le processus législatif interne traîne en longueur, le Conseil fédéral souhaite négocier cet automne encore sur l’accord de libre circulation. Le processus logique serait une délibération législative rapide au niveau national et, sur cette base, un mandat de négociation avec l’UE. Au lieu de cela, le Conseil fédéral se prive déjà de manière irréfléchie de certains atouts de négociation, notamment la fiscalité des entreprises, pour laquelle l’UE est en position demandeuse.

On s’avance ainsi en toute connaissance de cause vers un échec précoce des négociations sur la libre circulation. Le but est de soumettre à nouveau la libre circulation des personnes au vote des citoyens, dans le cadre d’un paquet institutionnel, et de revenir en arrière sur le nouvel article constitutionnel. Dans cette éventualité, l’UDC est prête à aborder la résiliation de l’accord de libre circulation.

La Berne fédérale a d’ailleurs mis sur pied un groupe de travail qui œuvre en secret au démantèlement des droits populaires. L’UDC s’opposera à ces desseins avec véhémence.  

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (SG)
Articles
Journal du parti
partager l’article
03.07.2014, de Raymond Clottu
Interview de Raymond Clottu, candidat UDC à la succession d'Yvan Perrin au Conseil d'Etat Neuchâtelois lire plus
Journal du parti
partager l’article
03.07.2014, de Ueli Maurer
L’armée a pour mission de veiller à la sécurité du pays. Nous n’étions pas en mesure d’assurer... lire plus
Journal du parti
partager l’article
03.07.2014, de Raymond Clottu
Nous vous invitions à refuser cette initiative, car il s’agit ni plus ni moins de savoir si... lire plus
Journal du parti
partager l’article
03.07.2014, de Felix Müri
Il est naïf de croire qu’on pourrait limiter la croissance de la population suisse par la distribution... lire plus
Journal du parti
partager l’article
03.07.2014
La session d’été s'est tenue du 2 au 20 juin. lire plus
Journal du parti
partager l’article
12.06.2014
Depuis les dernières élections au Conseil national, l'UDC a gagné des parts aux suffrages dans 14 élections... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord