Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2015

L’importante «vache à lait»

L’initiative « vache à lait » exige que l’argent des automobilistes ne soit plus détourné de sa destina-tion, mais enfin affecté à l’infrastructure routière. Ce sera la plus importante votation sur le trafic routier depuis dix ans.

Actuellement, les automobilistes suisses paient non moins de 9,4 milliards de francs par an à travers la vignette, les taxes sur l’essence, les impôts et autres. Ce chiffre n’inclut même pas les impôts sur les véhicules à moteur, ni ce que les cantons et les villes encaissent grâce aux amendes. Plus de 70 pour cent de ces fonds sont détournés au profit de la Caisse fédérale générale et des transports publics.

Mettre fin au détournement et à la prolifération incontrôlée

La conseillère fédérale Doris Leuthard et son prédécesseur Moritz Leuenberger ont manqué l’occasion d’améliorer le réseau routier suisse, ou plutôt l’ont intentionnellement retardé afin de pouvoir injecter sur la même période des dizaines de milliards de francs dans les transports publics. Même lorsqu’il a été clair que le transfert du trafic de marchandises de la route au rail ne fonctionnait pas vraiment et que la route était la véritable porteuse du trafic dans l’UE, les responsables ont mal-gré tout laissé traîner l’amélioration de l’infrastructure routière.

Assez d’argent disponible pour l’amélioration du réseau routier

Il était totalement irresponsable de négliger l’augmentation des capacités routières, alors même que la population de notre pays commençait à croître de 80 000 personnes, net, par an. Aujourd’hui, nous faisons en effet les frais de cette politique signée de la gauche et du PDC. Les embouteillages en forte augmentation coûtent des milliards de francs à l’économie.

Le comble est que la Ministre des bouchons Doris Leuthard réclame à présent encore plus d’argent, pour pouvoir enfin élargir les autoroutes. Les automobilistes sont ainsi doublement et triplement des vaches à lait. Le financement du trafic en Suisse échappe à toute logique. Le peuple doit intervenir.

L’initiative populaire « Pour un financement équitable du trafic (initiative Vache à lait) » demande que les revenus du trafic routier soient systématiquement investis dans l’infrastructure routière. En outre, en cas d’acceptation de l’initiative vache à lait, chaque introduction ou augmentation d’impôts, de taxes et de contributions dans le domaine du trafic routier devra être soumise au référendum obligatoire.

Un Oui à « l’initiative Vache à lait » profite à tout le monde

Les automobilistes, mais aussi le transport par poids-lourds, une partie des transports publics, les motocy-clistes, les cyclistes et les piétons, tous bénéficieraient d’une amélioration du réseau routier. L’initiative «Vache à lait» ne se contente pas de corriger les principes de financement erronés décidés par le Parlement à Berne, mais apporte enfin à la population une infrastructure de transports porteuse d’avenir.

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (SO)
Articles
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Toni Brunner
La liberté d’expression est la marque de fabrique d’un État de droit ouvert et démocratique. Elle est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Adrian Amstutz
Les problèmes rencontrés dans le chaos de l’asile sont le fruit d’erreurs commises. La politique d’appel d’air... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Hansjörg Knecht
La faiblesse de l’euro est douloureuse pour notre économie axée sur l’export, ainsi que pour le tourisme.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Guy Parmelin
Le sujet peut paraître technique et rébarbatif mais il est surtout politique! Assoiffée de nouvelles recettes fiscales... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Nadja Umbricht-Pieren
L’initiative exige que la compétence législative en matière d’octroi de bourses d’études soit transférée des cantons à... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Verena Herzog
Si le peuple et les cantons acceptent le 14 juin la modification de la Constitution concernant la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Jean-François Rime
Désormais, chaque ménage privé et chaque entreprise devront verser le nouvel impôt médiatique Billag pour la SSR.... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord