Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2015

Non à cette initiative nuisible

L’initiative exige que la compétence législative en matière d’octroi de bourses d’études soit transférée des cantons à la Confédération. Il s’agit d’une atteinte à notre système fédéraliste. En outre, les initiants veulent une augmentation massive du taux de bénéficiaires de bourses, ce qui générera pour la Confédération des dépenses supplémentaires atteignant 500 millions.

Le système actuel d’attribution des bourses d’études en Suisse ne présente aujourd’hui aucun défaut perceptible. L’égalité des chances d’accomplir une formation tertiaire est garantie. Il existe suffisamment de bourses pour les familles à faibles revenus. La compétence d’attribution appartient aux cantons, qui sont souverains en la matière, et c’est bien ainsi. Rien ne plaide en faveur d’une réglementation fédérale de cette compétence, telle que le prévoit l’initiative. Cela affaiblirait encore davantage notre fédéralisme et gonflerait inutilement l’appareil étatique. Le système actuel fonctionne très bien, il n’est aucunement nécessaire de le changer.

L’initiative va trop loin

L’initiative exige que les bourses d’études octroyées offrent aux étudiants un train de vie minimal. En premier lieu, les initiants réclament davantage de subventions fédérales. Cette augmentation souhaitée du taux de bénéficiaires signifie pour la Confédération, et donc pour nous contribuables, des dépenses supplémentaires annuelles d’au moins 500 millions de francs (auxquelles s’ajoutent des dépenses encore non chiffrées pour les frais administratifs de la Confédération). Cet argent devrait être économisé dans d’autres domaines de la formation. La formation professionnelle en pâtirait, ce qui affaiblirait notre système de formation duale.

Les aides financières ne sont pas la clé du succès d’une formation tertiaire

Aujourd’hui, la plupart des étudiants exercent une activité lucrative. Une distribution généreuse de bourses d’études tend à les inciter à tendre la main pour recevoir un subside étatique, plutôt que de se débrouiller pour gagner leur vie dans l’économie privée à côté des études, et donc acquérir une précieuse expérience professionnelle. Des bourses d’études plus généreuses ne contribuent pas à la réussite d’un cursus, et encore moins à celle de la future recherche d’emploi.
 

NON à la nuisible initiative sur les bourses d’études, parce que :

  • nous refusons de retirer aux cantons la responsabilité de l’attribution des bourses;
  • nous ne voulons pas affaiblir le système fédéraliste qui fonctionne bien;
  • il n’existe en ce moment aucune injustice dans l’octroi de bourses d’études;
  • nous ne voulons pas affaiblir les autres secteurs de formation, particulièrement la formation professionnelle duale;
  • des frais supplémentaires d’au moins 500 millions de francs par an pour la Confédération et les cantons ne sont pas supportables.

 

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (BE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Toni Brunner
La liberté d’expression est la marque de fabrique d’un État de droit ouvert et démocratique. Elle est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Walter Wobmann
L’initiative « vache à lait » exige que l’argent des automobilistes ne soit plus détourné de sa... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Adrian Amstutz
Les problèmes rencontrés dans le chaos de l’asile sont le fruit d’erreurs commises. La politique d’appel d’air... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Hansjörg Knecht
La faiblesse de l’euro est douloureuse pour notre économie axée sur l’export, ainsi que pour le tourisme.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Guy Parmelin
Le sujet peut paraître technique et rébarbatif mais il est surtout politique! Assoiffée de nouvelles recettes fiscales... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Verena Herzog
Si le peuple et les cantons acceptent le 14 juin la modification de la Constitution concernant la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2015, de Jean-François Rime
Désormais, chaque ménage privé et chaque entreprise devront verser le nouvel impôt médiatique Billag pour la SSR.... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord