Participer
Journal du parti Franc-parler novembre 2015

Sécuriser les frontières sans attendre!

Le 18 octobre, l’UDC a fêté un succès électoral sans précédent. Je vous remercie de tout cœur pour votre engagement dans la campagne écoulée. La victoire grandiose dans les urnes est un signal fort, dont on ne saurait sous-estimer l’importance.

 

Elle passe cependant après les objectifs à long terme. Les nouvelles majorités au Conseil national doivent être exploitées dans l’intérêt de la Suisse, par exemple en faveur d’une réduction de la bureaucratie, d’une administration fédérale allégée, du maintien d’un marché du travail libéral, de la mise à disposition des moyens nécessaires à la défense nationale, d’un approvisionnement énergétique sûr et abordable ou d’une stabilisation des institutions sociales.

L’Europe est submergée
Nous faisons en outre face à des problèmes très graves. L’Europe est littéralement submergée par une vague migratoire, un véritable exode. Des signaux néfastes et la douteuse « invitation » de la Chancelière Angela Merkel ont des conséquences fatales, subies de plus en plus fortement par la population, de la Grèce au Pôle nord et qui secouent tout un continent. La Suisse est elle aussi touchée plus fortement que la moyenne par les récents événements. Les chiffres de l’asile montrent que la situation devient vite de plus en plus critique. Si la tendance de septembre se poursuit, la Suisse devra gérer au cours des 12 prochains mois plus de 54’000 demandes d’asile, ce qui dépasserait même les chiffres record enregistrés durant la guerre du Kosovo.

Réintroduction des contrôles aux frontières
Le nombre d’entrées illégales sur le territoire augmente de jour en jour. C’est pourquoi l’UDC a réagi dès cet été, réclamant la réintroduction des contrôles aux frontières. Le Parlement ne voulait pas en entendre parler et a rejeté toutes les propositions de l’UDC. Au lieu de cela, il a approuvé une révision de la loi sur l’asile se fondant sur le système Dublin, un échec total, et envoyé des signaux allant totalement dans la mauvaise direction en introduisant notamment des avocats gratuits pour tous les requérants d’asile et la possibilité d’expropriations pour la construction de centres d’asile. L’UDC refuse de suivre le mouvement. Il faut absolument que le peuple ait le dernier mot sur ce point. Je vous remercie de votre aide dans la collecte des signatures nécessaires.

 

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (SG)
Articles
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015
par Michael Buffat, conseiller national élu, Vuarrens (VD) Le 28 février 2016, nous voterons sur la construction... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015, de Guy Parmelin
La question primordiale est la suivante : l’acceptation de cette initiative des jeunes socialistes va-t-elle améliorer la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015, de Peter Föhn
C’est écrit noir sur blanc. La Berne fédérale refuse de mettre en œuvre l’initiative sur le renvoi... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015, de Hans Egloff
La révision de la loi sur l’asile prévoit le remplacement de la procédure ordinaire de permis de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015
par Manfred Bühler, conseiller national élu, avocat, Cortébert (BE) La révision de la loi sur l’asile introduit... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.11.2015, de Adrian Amstutz
Près de 30% des citoyennes et des citoyens ont voté le 18 octobre pour l’UDC, donc pour... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord