Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2016

Contre un revenu de base inconditionnel

L’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » prévoit que toute la population en Suisse touche, par mois et par personne, un revenu de base – et ce de manière inconditionnelle. Bien que le libellé de l’initiative ne fixe pas le montant du revenu, les initiants partent du principe que le revenu de base s’élèvera à environ 2500 francs. La somme de 625 francs est mentionnée pour les enfants.

 

Nous allons voter le 5 juin sur une initiative constitutionnelle voulant instaurer un revenu de base inconditionnel pour tous les habitants de notre pays. Voilà une idée généreuse mais complètement utopique, pour ne pas dire plus.

Les coûts sont énormes
Son coût tout d’abord : près de 200 milliards par année, soit près du tiers du produit intérieur brut. 128 milliards de francs auraient dû être prélevés sur les revenus provenant d’une activité lucrative et 25 milliards couverts par d’autres taxes et impôts.  

L’initiative intensifie les problèmes avec l’immigration massive
Je pourrais sans doute m’arrêter là, mais d’autres arguments méritent d’être évoqués. Quelle sera la motivation de personne non qualifiées et souvent peu motivées de chercher un emploi ? Dans une période où le chômage ne cesse de se développer dans tous les pays qui nous entourent la Suisse sera encore plus attrayante pour les travailleurs non qualifiés de l’UE.

L’initiative concerne tout le monde en Suisse – aussi les enfants
Il faut aussi préciser que ce revenu ne concerne pas uniquement les adultes en âge de travailler, mais toute la population. Même si les promoteurs de l’initiative ne fixent pas de montant, on parle de Fr 2500.- par adulte et Fr 625.- par enfant.

Un professeur belge qui travaille sur ce dossier depuis plus de trente ans relève aussi que le montant proposé est irréaliste. Il parle d’un revenu de base inconditionnel de Fr 986.- dans un récent article.

Ceux qui ont besoin d’aide l’obtiennent déjà
La cohésion au sein de la société repose sur l’idée selon laquelle seules les personnes qui ne sont pas en mesure de réaliser un revenu suffisamment élevé bénéficient de prestations de transfert d’une assurance sociale ou de l’aide sociale.

C’est pourquoi notre pays a toujours soutenu les plus faibles et le seul argument que les personnes défavorisées ne devraient plus solliciter d’aide de l’Etat n’est pas suffisant pour dire oui à cette initiative.

Votez clairement non le 5 juin à l’initiative pour un revenu de base inconditionnel.

 

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (FR)
Articles
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Albert Rösti
Ce ne sont pas les défis de taille qui manquent. Il faut empêcher l’adhésion à l’UE. Il... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Adrian Amstutz
L’exode vers l’Europe a laissé des traces évidentes. Presque aucun pays européen n’a encore des frontières aussi... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Céline Amaudruz
La révision de la Loi sur l’Asile qui nous sera soumise le 5 juin prochain va bien... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Oskar Freysinger
Le peuple décidera le 5 juin prochain du diagnostic préimplantatoire. Ce thème met en jeu, ni plus,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Nadja Pieren
Le 5 juin 2016, nous voterons sur l’initiative « pour un financement équitable des transports » (dite... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Albert Rösti
Le conseiller national Albert Rösti, nouveau président de l’UDC élu à l’unanimité au cours de l’assemblée des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Manfred Bühler
En interdisant aux entreprises telles que Swisscom, La Poste ou les CFF de faire du bénéfice, l’initiative... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord