Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2016

Les pays voisins contrôlent à nouveau efficacement leurs frontières – et la Suisse?

L’exode vers l’Europe a laissé des traces évidentes. Presque aucun pays européen n’a encore des frontières aussi ouvertes qu’il y a un an. Les principaux pays concernés ont durci leurs lois sur l’asile ou sont en train de le faire. Seule la Suisse veut encore renforcer sa politique d’accueil à bras ouverts de tous les requérants.

 

Les déclarations tonitruantes à effet magnétique sur les requérants potentiels, les abuseurs de l’asile et les passeurs ont cessé après le fameux «Wir schaffen das» d’Angela Merkel. Seule la Suisse officielle refuse de tirer les leçons de la réalité.

Fini les déclarations irréfléchies
Les frontières situées sur la « route des Balkans » sont en grande partie fermées. Seule reste ouverte la route de la Méditerranée, qui mène directement vers la Suisse, puisque l’Autriche s’apprête à fermer aussi sa frontière sud aux immigrants illégaux, au col du Brenner. Il est grand temps que la Confédération, les cantons et l’armée réfléchissent à différents scénarios. Cependant, je peine à comprendre comment on peut publier fièrement les résultats de ces planifications, qui manquent leur cible :

« Nous avons trois scénarios. L’un se base sur 10 000 demandes d’asile en un mois, un autre sur 10 000 demandes durant trois mois consécutifs et un troisième sur 30 000 passages de frontière en quelques jours. » (Hans-Jürg Käser, directeur de la police, Tages Anzeiger du 8.4.16)

Plus loin : « Le principal objectif est que tous les requérants d’asile soient enregistrés et que leur potentiel de risque et leur état de santé soient examinés. En outre, tous les requérants doivent être hébergés et encadrés. J’ai l’ambition qu’il n’y ait aucun sans-abri dans le pays le plus riche du monde ».

Accélérer l’immigration illégale ?
Prenant une position diamétralement opposée à celle exprimée par les autres pays, la Suisse continue d’entretenir de faux espoirs, selon le principe : Nous sommes préparés à une explosion du nombre de requérants. Ici, on offre une prise en charge totale, comprenant avocat, soins médicaux et dentaires, logement et accompagnement personnalisé. Quoi de mieux pour donner un coup d’accélérateur à l’exode et à l’immigration illégale vers la Suisse ?

 

partager l’article
Themen
par l’auteur
SVP conseiller national (BE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Albert Rösti
Ce ne sont pas les défis de taille qui manquent. Il faut empêcher l’adhésion à l’UE. Il... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Céline Amaudruz
La révision de la Loi sur l’Asile qui nous sera soumise le 5 juin prochain va bien... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Oskar Freysinger
Le peuple décidera le 5 juin prochain du diagnostic préimplantatoire. Ce thème met en jeu, ni plus,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Nadja Pieren
Le 5 juin 2016, nous voterons sur l’initiative « pour un financement équitable des transports » (dite... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Albert Rösti
Le conseiller national Albert Rösti, nouveau président de l’UDC élu à l’unanimité au cours de l’assemblée des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Jean-François Rime
L’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » prévoit que toute la population en Suisse... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.05.2016, de Manfred Bühler
En interdisant aux entreprises telles que Swisscom, La Poste ou les CFF de faire du bénéfice, l’initiative... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord