Participer
Journal du parti Franc-parler septembre 2016

Pour une AVS durable, NON à AVS plus

par Nicolas Kolly, député, Essert (FR)

Si le but de l’initiative AVSplus est louable, ses conséquences sont inacceptables. Le financement de l’AVS doit être assaini et non pas péjoré. L’acceptation de cette initiative entraînait un accroissement de la dette de l’AVS, à charge des générations futures : NON à AVSplus!

L’assurance vieillesse et survivants (AVS), entrée en vigueur en 1948, a été une extraordinaire avancée sociale pour notre pays. Depuis lors, nos aînés bénéficient d’une rente, leur assurant une retraite décente. Le système de l’AVS repose sur un fragile équilibre, la cotisation des actifs finançant les rentes.

Plus que 2 actifs pour un rentier
Mais depuis lors, l’espérance de vie a augmenté, passant de 77 ans en 1948 à 82 ans aujourd’hui pour les hommes, respectivement de 79 ans à 87 ans pour les femmes. Si cette évolution est à saluer, elle n’est pas gratuite. Ainsi, et pour la seule année 2015, le déficit de l’AVS s’est élevé à 579 millions. La raison de ce déficit est logique : si lors de sa création, l’AVS fonctionnait par le ratio de 7 actifs pour un rentier, ce ratio s’est progressivement abaissé. Ainsi et d’après les projections, il n’y aura plus que 2 actifs pour un retraité en 2030…

Gentiment mais sûrement, nous creusons la tombe de l’AVS. Et l’acceptation de cette initiative ne fera qu’accélérer la mort de l’AVS, un comble pour une assurance survivante. En effet, l’acceptation de l’initiative AVSplus coûtera 4 milliards par année.

Des réformes s’imposent
Plutôt que de couler l’AVS, la population attend, et les jeunes en priorité, que l’AVS soit réformée, afin d’assurer sa pérennité. Cette réforme passera par des décisions courageuses: inévitablement par l’augmentation de l’âge de la retraite. Idéalement en liant l’âge de la retraite avec le nombre d’années de travail : l’apprenti qui commence sa vie professionnelle à 15 ans a le droit d’obtenir son AVS avant celui qui fait de longues études… Et lorsque cette réforme aura été adoptée, une augmentation des rentes pourra alors être envisagée.

L’initiative AVSplus va ainsi totalement à contre-courant. Il convient de la refuser ! Il n’est pas acceptable de puiser indéfiniment sur la carte de crédit des jeunes…   

 

partager l’article
Articles
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016, de Thomas Aeschi
Suite au référendum de la gauche, la réforme de l’imposition des entreprises III sera soumise au peuple,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016
par Stéphane Montabert, conseiller communal et vice-président de l'UDC Renens (VD)   lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016, de Roger Köppel
La Suisse ne doit, ne peut, ne veut, ni ne se soumettra jamais à l’Union européenne !... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016, de Jean-Luc Addor
La campagne touche à son terme. A l’évidence, personne ne remet en cause l’efficacité des mesures proposées... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016, de Raymond Clottu
La Stratégie énergétique 2050 ne laissait dès le départ rien présager de bon. S’inscrivant dans l'urgence de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.09.2016, de Albert Rösti
Ce que la commission des institutions politiques s’est permis de faire dans sa proposition pour la mise... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord