Participer
Journal du parti Franc-parler février 2017

L’UDC ne soutient pas le référendum

Les délégués de l’UDC Suisse ont, le 14 janvier, dit NON par 248 voix contre 5 au soutien du référendum contre la non-application de l’initiative sur l’immigration de masse. L’UDC veut que la Constitution soit appliquée et que l’immigration massive soit enfin stoppée. Ni un OUI ni un NON à cette «loi de non-application» du Parlement parviendrait toutefois à stopper l’immigration de masse.

 

Une chose est sûre: la majorité du Parlement, composée de socialistes et de partis du centre, a une fois de plus «trompé» le peuple suisse en décembre dernier. Ces derniers ont fait quelque chose de sournois. Ils n’ont pas mis en œuvre la volonté populaire et violé en même temps la Constitution. Un référendum ne permettrait pas de parvenir à un autre résultat que celui obtenu. En effet, si le peuple dit oui à ce référendum, alors l’initiative sur l’immigration de masse ne serait pas mise en œuvre, et s’il dit non, elle ne le serait pas non plus. Ce n’est pas démocratique. C’est sournois. C’est la raison pour laquelle l’UDC ne le soutient pas.

Une adhésion rampante à l’UE
Il s’agit pour la gauche de désactiver la démocratie directe en montrant au peuple que les décisions populaires sont inefficaces. Il faut démoraliser le peuple et faire en sorte qu’il soit fatigué des votations. Si tel n’est pas le cas, on ne peut pas adhérer à l’Union européenne. Et il ne s’agit que de ça en fin de compte. La Suisse doit être amenée peu à peu à adhérer à l’UE. On y travaille à tous les niveaux. On déclare ainsi le droit international comme étant un «droit démocratique» qui l’emporte sur le droit suisse. Un droit fait par des étrangers devrait donc primer tout à coup sur tous les autres.

La fin de la libre circulation des personnes
Le peuple et les cantons ont, conformément à la Constitution, refusé la libre circulation des personnes le 9 février 2014. L’article 121a de la Constitution décidé alors est le contraire de la libre circulation des personnes. Le Conseil fédéral n’a jamais cessé de le souligner avant la votation, mais il a opéré un revirement après cette dernière. Qu’est-ce au juste que cette libre circulation des personnes? La libre circulation des personnes donne le droit à un étranger de chercher du travail dans notre pays et d’y travailler sans autorisation particulière. Il peut également habiter en Suisse dans ce but et y faire venir sa famille. Il y sera traité sur le même pied d’égalité que les citoyens suisses pour ce qui est des conditions de travail, des prestations sociales et autres. Bref, la libre circulation des personnes nuit à la Suisse.

Les délégués ont donc donné mandat au comité directeur du parti d’élaborer et de présenter d’ici le 24 juin 2017 des solutions possibles quant à la manière dont on pourrait enfin stopper l’immigration de masse, par exemple au moyen d’une interdiction constitutionnelle de la libre circulation des personnes en général, et pas seulement avec l’UE.

partager l’article
Articles
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017
Plus de 1200 invités et partisans de l'UDC se sont réunis vendredi pour la traditionnelle fête de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017, de Jean-Luc Addor
La publication d’une photo montrant des recrues en uniforme suisse avec un badge à l’effigie d’un héros... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017
Les délégués de l'UDC Suisse se sont réunis le samedi 14 janvier 2017 au Châble (VS). Ils... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017
Le comité référendaire interpartis contre la ruineuse loi sur l'énergie a déposé à Berne 68'390 signatures attestées... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017, de Peter Föhn
Les cantons peuvent aujourd’hui, s’ils le souhaitent, prévoir dans leur législation de faciliter la naturalisation des étrangers... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017, de Jean-Pierre Grin
Sous la pression de l’Union Européenne, la Suisse se doit de supprimer les disparités fiscales entre les... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.02.2017, de Albert Rösti
Le PS, qui était jadis le parti des «petites gens», a apparemment élargi son horizon dans le... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord