Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2017

La stratégie énergétique 2050, un cheval de Troie UE 2.0

La stratégie énergétique 2050 est pleine d’incertitudes mais une chose est certaine : une fois le nucléaire tué par la politique et les barrages tués par l’importation massive d’électricité allemande subventionnée, la faible productivité actuelle de nos énergies renouvelables suisses va – à court terme – augmenter drastiquement la dépendance de la Suisse au réseau européen au point de ne plus pouvoir se passer d’un accès au marché UE de l’électricité.

 

Tel est l’enjeu de politique extérieure de la votation du 21 mai 2017. Car la Commission européenne a été très claire en 2010 : pas de nouveaux accords sectoriels en dehors d’un traité d’intégration institutionnelle comprenant reprise automatique des évolutions du droit européen et soumission de la Suisse à la jurisprudence de la Cour européenne de justice. En clair, pas d’intégration, pas d’électricité.

Le Conseil fédéral le sait bien, lui qui marche sur des œufs en ce moment sur le sujet de l’accord institutionnel en cours de négociation en adoptant la ligne de communication d’Alan Greenspan lorsqu’il était président de la Réserve fédérale US : «Si vous m’avez compris, c’est que je me suis probablement mal exprimé».

A suivre les plus récentes communications du Conseil fédéral, en effet, la «redéfinition de notre accès au marché unique» que représenterait un accord institutionnel aurait simultanément «toutes les chances d’être adoptée cet automne» et « aucune chance devant le peuple». Feignant d’oublier que la Suisse ne veut pas du marché unique européen, ni redéfini ni autrement, elle l’a dit en 1992, elle l’a répété en 2014, plébiscitant à chaque occasion un rapport bilatéral et non multilatéral avec nos voisins.

Accord avec l’UE qui cache son nom
Gageons que jusqu’au soir du vote du 21 mai 2017 sur la stratégie énergétique, le Conseil fédéral continuera à bercer chacun dans le confort de ses propres convictions en déclarant tout et son contraire sur le sujet de politique extérieure le plus important du moment. Puis, il tombera le masque en annonçant en cas de oui que les feux sont au vert pour un accès au marché européen de l’électricité sans lequel il faudrait bientôt se doucher à froid. Et que l’accord d’intégration européenne nécessaire à cet accès est fort heureusement, selon lui, dans la boite. Et le peuple avec.

S’il fallait choisir une raison majeure de voter non le 21 mai, ce pourrait être celle-là.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (GE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Peter Keller
L’Union européenne a exclu la Suisse du programme d’échange d’étudiants Erasmus+ en 2014. Depuis, le Conseil fédéral... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Albert Rösti
La votation fédérale du 21 mai portera sur la question de savoir si l’ensemble du secteur énergétique... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Michaël Buffat
Le 21 mai, nous voterons sur la loi sur l’énergie. Un aspect n’est guère évoqué dans le... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017
L’Accord de libre circulation des personnes confère à tous les citoyens de l’UE le droit de vivre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Albert Rösti
Les résultats des dernières élections dans les cantons de Soleure, du Valais, de Neuchâtel et Vaud appellent... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Jean-Luc Addor
Le 25 avril, le Conseil des ministres de l'UE, après le Parlement européen le 14 mars, a... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Jean-Pierre Grin
Au lieu de faire reposer la prévoyance vieillesse sur une base saine à long terme, cette réforme... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre