Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2017

Non à la «loi anti-automobilistes»

Le 21 mai, nous voterons sur la loi sur l’énergie. Un aspect n’est guère évoqué dans le débat : il ne s’agit pas que d’énergie. La loi sur l’énergie est avant tout une « loi anti-automobilistes ». Nous devons la rejeter.

 

Avec cette loi, la Suisse voulait réussir son virage énergétique et sortir du nucléaire. Ses partisans nous promettent que le pays ne sera pas recouvert d’éoliennes et que tout cela ne coûtera rien, ou presque. Sornettes !

Coûteuses restrictions
Les paroles enjôleuses des partisans visent à détourner l’attention du fait que les automobilistes devront assumer une majeure partie des coûts, chiffrés en milliards, et des restrictions imposées par Berne. Avec la Stratégie énergétique fédérale, conduire sera non seulement plus cher, mais soumis à des restrictions. Sans cela, il est impossible de réaliser l’objectif de diviser par deux (- 43%) la consommation énergétique totale (mazout, essence, gaz) au cours des 18 années à venir.

Guerre contre les automobilistes
Une motion (17.3081) demandant l’interdiction de toute nouvelle immatriculation de véhicules équipés d’un moteur à combustion dès 2025 a ainsi déjà été déposée au Parlement. La suite logique sera un contingentement des déplacements, des réductions de vitesse ou l’instauration d’une circulation alternée (circulation un jour sur deux). En outre, la Suisse s’est engagée par l’Accord de Paris sur le climat à réduire ses émissions CO2 de 50% jusqu’en 2030 (par rapport à 1990). Les mesures requises à cet effet frapperont avant tout les deux sources d’énergie aujourd’hui déjà fortement taxées que sont le mazout et l’essence.

L’interdiction susmentionnée des moteurs à combustion, ou la baisse des émissions CO2 à 95 g/km pour les voitures de tourisme (contre 130 g/km actuellement) d’ici à 2020 montrent où cela mène. Les automobilistes seront contraints de remplacer précocement des véhicules en parfait état de marche.

N’offrez pas de nouvelle loi au lobby anti-voitures
Des revendications de «péage urbain» et de «Mobility Pricing» sont déjà en cours de délibération parlementaire. Les frais de déplacement en voiture vers le lieu de travail ne sont plus entièrement déductibles des impôts. Et la hausse de l’impôt sur les huiles minérales décidée en lien avec le Fonds pour les routes nationales, à hauteur de 4 centimes, vient d’être décidée en février 2017. Le prix du litre de diesel et d’essence augmentera encore de 26 centimes avec la Stratégie énergétique 2050.

La Confédération veut forcer les automobilistes à rouler à avec des moteurs moins puissants ou en transports publics. Les personnes vivant dans des régions périphériques ou de montagne seront les plus durement touchées. C’est pourquoi on ne saurait mettre une nouvelle loi entre les mains du lobby anti-voiture et le laisser bidouiller avec. Non à la loi sur l’énergie !

 

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (VD)
Articles
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Peter Keller
L’Union européenne a exclu la Suisse du programme d’échange d’étudiants Erasmus+ en 2014. Depuis, le Conseil fédéral... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Albert Rösti
La votation fédérale du 21 mai portera sur la question de savoir si l’ensemble du secteur énergétique... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Yves Nidegger
La stratégie énergétique 2050 est pleine d’incertitudes mais une chose est certaine : une fois le nucléaire... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017
L’Accord de libre circulation des personnes confère à tous les citoyens de l’UE le droit de vivre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Albert Rösti
Les résultats des dernières élections dans les cantons de Soleure, du Valais, de Neuchâtel et Vaud appellent... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Jean-Luc Addor
Le 25 avril, le Conseil des ministres de l'UE, après le Parlement européen le 14 mars, a... lire plus
Journal du parti
partager l’article
11.05.2017, de Jean-Pierre Grin
Au lieu de faire reposer la prévoyance vieillesse sur une base saine à long terme, cette réforme... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord