Participer
Journal du parti Franc-parler janvier 2018

Genève, naturalisations à gogo

Le 1er janvier 2018 est entrée en vigueur la nouvelle loi sur la nationalité, votée en 2014 et annoncées comme plus restrictive. Elle promettait que seuls les étrangers bien intégrés pourront obtenir le passeport suisse. Parmi les nouveautés, notons l’une d’entre elles: il n’y aura plus deux procédures simultanées (Commune, Confédération), mais une procédure communale puis une procédure fédérale, la durée totale du traitement de dix-huit mois restant inchangée.

A Genève, la situation actuelle est des plus préoccupantes pour celui qui attend d’une personne naturalisée qu’elle soit au minimum intégrée tout en respectant les délais du processus de naturalisation.

Au niveau cantonal, ce sont 5’379 demandes de naturalisation qui ont été déposées en 2016 et 5’970 en 2015, deux années il est vrai vertigineuses et exceptionnelles en la matière. Mais en réalité c’est encore plus de demandes qui sont déposées à l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM) qui refuse chaque année un quart des demandes parce que ne répondant pas aux conditions attendues.

Au niveau communal, pour la seule Ville de Genève qui traite 40% des dossiers de naturalisation, il n’y a eu ces deux dernières années qu’un seul préavis négatif délivré par le Conseil d’Etat.

Alors, cette nouvelle loi va-t-elle réellement répondre aux promesses du Conseil fédéral ? La réponse est évidemment non. Genève reçoit plus de 20 demandes de naturalisation par jour (7 jours sur 7). Il faut donc une armée de fonctionnaires pour étudier attentivement les dossiers (ce qui n’est pas le cas) et surtout une vision politique claire de ce que la loi nous demande pour naturaliser ou non ces candidats au passeport suisse. Or, si la droite conservatrice défend mollement la naturalisation comme étant l’aboutissement final de l’intégration, la gauche exige que la naturalisation soit simplement une invitation à l’intégration. Malgré un Conseil d’Etat de « droite », c’est bien évidemment une politique de gauche qui est appliquée au bout du lac avec pour résultat 80’000 naturalisations en vingt ans.

partager l’article
par l’auteur
Eric Bertinat
UDC (GE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Albert Rösti
Mon homonyme, Albert Bitzius, alias Jeremias Gotthelf, disait: « C’est à la maison que doit débuter ce... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Roger Köppel
Le Parlement fédéral s’occupe de beaucoup de choses absurdes. Des sessions entières sont gaspillées à discuter d’interventions... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Yves Nidegger
Le Conseil fédéral veut que le peuple s’exprime en 2018 sur une adhésion de la Suisse à... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Andreas Glarner
La modification de la loi sur l’asile introduit des exigences plus élevées concernant l’assignation des requérants d’asile... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Gabriel Lüchinger
Les 5 et 6 janvier derniers, l’UDC Suisse a tenu son traditionnel séminaire des cadres à Bad... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Oskar Freysinger
Une prérogative essentielle d’un État de droit démocratique est de pouvoir déterminer souverainement les conditions auxquelles des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Jean-François Rime
Le peuple ne veut pas être mené par le bout du nez. Les Suissesses et les Suisses... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.01.2018, de Roland Rino Büchel
Notre gouvernement fédéral a été largement débordé l’année dernière. Et l’UE n’a pas hésité à profiter froidement... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord