Participer
Journal du parti Franc-parler février 2019

Choisir la liberté, c’est choisir l’UDC

Si vous deviez choisir entre la liberté et l’InstA, vous opteriez probablement pour la liberté pour des raisons émotionnelles, et ce, même si vous ne savez rien de ce qui se cache sous cette abréviation (allemande) InstA. Car cette dernière dénote l’accord-cadre institutionnel que le Conseil fédéral prévoit de passer avec l’Union européenne. Une appellation pour le moins incompréhensible pour un contenu qui laisse plus que dubitatif. Tout simplement imbuvable. Conclueriez-vous en effet un traité où votre vis-à-vis pourrait en adapter les dispositions à tout moment et de manière unilatérale ? Un traité par lequel vous vous engageriez à respecter ces ajustements, sous peine de sanctions si vous ne le faites pas.

Supposons donc que vous concluiez un contrat de travail et que l’employé puisse ajuster ses heures de travail à tout moment, et si vous ne l’acceptiez pas, vous deviez lui verser une prime supplémentaire à la fin de l’année.

Vous pouvez bien rire sous cape, mais c’est exactement ce mécanisme que l’accord institutionnel en question prévoit. Les cinq principaux accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes, les transports terrestres, le trafic aérien, les entraves techniques au commerce et l’agriculture seront couverts par un accord-cadre. Autrement dit, si l’UE adapte la loi dans les domaines susmentionnés, la Suisse doit automatiquement suivre. Cela pourrait signifier que le marché de la viande soit soumis au libre-échange. Ou que la Suisse doive verser tout à coup aux étrangers les mêmes prestations sociales qu’aux autochtones – même si ces personnes n’ont pas travaillé un seul jour dans notre pays et n’y ont pas payé d’impôts. Et ce, pour ne citer que deux des nombreux problèmes concrets que cet accord institutionnel induirait. Si la Suisse devait s’opposer à une telle reprise du droit, elle serait sanctionnée par l’UE et ne pourrait rien y faire, car elle aurait expressément accepté cette condition en approuvant l’accord en question.

C’est pourquoi celles et ceux qui considèrent que la liberté est importante doivent se prononcer sans tergiverser contre cet accord institutionnel. Et, le 20 octobre, voter pour l’UDC, car nous sommes le seul parti qui refuse clairement ce papier innommable.

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (BE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Christian Imark
Récemment, des « grèves pour le climat », manifestations politiques de mineurs instrumentalisés et dirigées contre nos... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Thomas Aeschi
Il y a plus de cinq ans, le 23 octobre 2013, le comité « Contre l'adhésion rampante... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Piero Marchesi
Une approbation de l'accord-cadre avec l'Union européenne signifierait la condamnation à mort de la démocratie directe et... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Magdalena Martullo
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE présenté par le Conseil fédéral ne nous convient pas. C'est tout sauf du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Christoph Blocher
On dit toujours que la Suisse a besoin de l'accord institutionnel, comme on appelle désormais l’accord-cadre avec... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019
Au bénéfice d’une maîtrise fédérale agricole, Pascal Dessauges (54) a été membre de la Constituante, municipal puis... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Yves Nidegger
Les aberrations du système suisse des sanctions doivent être éliminées, et vite. Mais le Conseil des Etats... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019
Le 27 octobre 2018, les délégués de l'UDC à Volketswil ont élu Emanuel Waeber comme nouveau secrétaire... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019
Le nouveau programme du parti a été adopté : le 26 janvier, les délégués de l’UDC ont... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre