Participer
Journal du parti Franc-parler juin 2019

L’arrogance et l’ignorance de Juncker

Le poker qui s’est joué il y a quelques jours à propos de l‘accord-cadre entre la Suisse et l‘UE montre une fois de plus que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ne sait pas ou ne veut pas savoir comment notre démocratie directe fonctionne.

C‘est grâce à l’engagement de l‘UDC que le Conseil fédéral n‘a pas encore signé l‘accord-cadre avec l‘UE. Le Conseil fédéral s‘est en effet laissé convaincre de demander à Bruxelles que l’UE clarifie trois domaines, à savoir les aides publiques, la directive relative au droit des citoyens de l‘Union et la protection salariale. Il s‘agit toutefois pour l’UDC de questions de détail, même si elles ont toutes leur importance en soi. L‘essentiel de l‘accord, à savoir la reprise automatique du droit communautaire ou l‘interprétation contraignante de la loi par la Cour de justice des Communautés européennes sont apparemment passées sous silence par le Conseil fédéral et n‘ont même pas été mentionnées dans la lettre adressée à M. Juncker. Bien que ces principes de l‘accord-cadre, qui sont essentiels aux yeux de l‘UDC et dont le non-respect détruirait notre démo­cratie directe, semblent avoir été approuvés par une majorité du Conseil fédéral, M. Juncker répond, sur un ton certes amical, mais avec une arrogance incroyable, trois jours plus tard. Et ce, en donnant sept jours à la Suisse pour régler les points en suspens tout en précisant qu’il était exclu d’apporter des modifications au texte du traité.

La Suisse dispose donc d‘un délai plus court que n‘importe quel contrevenant après qu‘un jugement a été rendu. M. Juncker écrit également à la première personne et au nom des 28 États membres de l‘UE, donnant ainsi sa propre interprétation. La lettre ne tient aucunement compte du fait que nos décisions doivent mûrir lentement dans l‘intérêt du pays et exiger l’approbation de la majorité de la population. M. Juncker ne comprend évidemment pas que notre président, à qui il s’adresse avec un «Cher Ueli» ne peut pas simplement décider par lui-même.

Cette arrogance et cette ignorance ne méritent qu’une réponse: tout amical qu’il soit, cet accord doit être rejeté avec fermeté.

partager l’article
Themen
Articles
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Gregor Rutz
L’accord institutionnel avec l’UE a les mêmes conséquences pour la Suisse qu’une adhésion à une organisation supranationale.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Thomas Matter
Selon le Secrétariat d‘Etat à l‘économie (SECO), le taux de chômage est de 2,4 %. C’est pour... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Adrian Amstutz
Le peuple et les cantons ont clairement dit oui à l‘élimination des goulets d‘étranglement et de la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Walter Wobmann
Parmi les 6,1 millions de véhicules à moteur immatriculés en Suisse, il y a environ 720 000... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Verena Herzog
Le centre-gauche réclame un soutien national à la petite enfance, même si ses avantages n‘ont pas été... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Barbara Keller-Inhelder
Aucune autorité en Suisse n’a autant de pouvoir que l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Albert Rösti
Les changements climatiques inquiètent de nombreuses personnes. C‘est compréhen­sible. Ce qui l‘est moins, c‘est que les idéologues... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord