Participer
Journal du parti Franc-parler novembre 2020

Loi sur le CO2: un gouffre à milliards

La loi sur le CO2 va coûter à la collectivité et à l’économie 30 à 40 milliards de francs suisses dans les années à venir, en raison de l’augmentation des taxes et des redevances. Cela signifie une charge supplémentaire d’au moins 1 500 francs par an pour une famille de quatre personnes. L’UDC a donc décidé de soutenir le référendum des associations économiques contre cette loi et de se lancer résolument dans la collecte des signatures.

M. et Mme Suisse paient déjà, à la pompe, environ 85 centimes par litre en taxes et droits. Le prix de l’essence et du diesel connaîtra une augmentation de 12 centimes en vertu de la loi sur le CO2. A cela s’ajoutent 4 centimes résultant de l’arrêté fédéral visant à reconduire les allègements fiscaux accordés pour le gaz naturel, le gaz liquide et les biocarburants, et 4 autres centimes qui ont été décidés dans le cadre du Fonds des agglomérations. À l’avenir, cela signifiera 105 centimes de taxes étatiques par litre d’essence et de diesel. Autrement dit, pour une famille de quatre personnes, cela signifie des coûts supplémentaires de 300 à 400 CHF par an.

Augmentation des prix tous azimuts

Dans le cadre de la nouvelle loi sur le CO2, la taxe éponyme sera également doublée. Cela signifie des prix plus élevés pour toutes celles et ceux qui se chauffent au mazout et au gaz naturel. Pour une famille de quatre personnes, cela peut se monter jusqu’à 800 francs de plus par an. Et ce n’est pas tout: il y aura aussi des taxes sur les billets d’avion qui pourront aller jusqu’à 120 francs par vol. Cela signifie que, selon la destination, une famille de quatre personnes devra débourser environ 500 francs de plus par an. Si l’on fait le total, il faut compter au moins 1 500 francs de frais supplémentaires par ménage de quatre personnes. Ces coûts supplémentaires ne comprennent pas encore les prix plus élevés des produits et des services à la consommation, que l’augmentation des taxes et des charges ne manquera pas d’entraîner.

Les retraités doivent abandonner leur maison

Avec la nouvelle loi sur le CO2, l’État prescrira – que cela soit judicieux ou non – le remplacement de tous les systèmes de chauffage au mazout et au gaz. Or, la plupart des maisons qui ont besoin d’être assainies sont la propriété de retraités. Ces derniers seront donc obligés de rénover complètement leur maison, ce qui signifie qu’ils devront investir entre 100 000 et 150 000 francs. Et cet argent, nombreux sont les citoyens âgés qui ne le possèdent pas sous forme liquide et qu’ils n’obtiendront pas non plus des banques. La nouvelle loi sur le CO2 entraînera donc inévitablement de nombreux problèmes sociaux chez les propriétaires âgés, problèmes qui pourront aller jusqu’à l’abandon forcé de leur bien.

Les nouveaux profiteurs de l’Etat

La gauche prétend que la loi sur le CO2 permettra à la population de disposer de plus d’argent liquide qu’auparavant. Ce calcul est tout simplement faux ! La taxe dite d’incitation est une publicité mensongère. La Confédération prélève au moins un milliard de francs par an sur les nouveaux impôts et taxes. Une manne qui ne manquera pas de faire émerger de nouveaux profiteurs qui vivent au crochet de l’Etat aussi longtemps l’argent circule.

Pour toutes ces raisons et d’autres encore, l’UDC Suisse soutient le référendum lancé contre cette loi absurde et coûteuse par plusieurs organisations économiques. Apposez donc votre signature sur la feuille ci-jointe ou sur le site vernuenftig-bleiben.ch!

Signez ici le référendum contre la loi sur le CO2

partager l’article
Articles
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Roger Köppel
L’accord institutionnel ne peut être rattrapé ni amélioré. Il faut le rejeter pure-ment et simplement. lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre est la nouvelle version du traité colonial de l'EEE, traité qui a été rejeté par le... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020
Le 24 octobre, les délégués de l’UDC Suisse ont adopté les mots d’ordre pour les votations du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Guy Parmelin
Le 29 novembre 2020, le peuple suisse se prononcera sur l’initiative populaire fédérale «Pour une interdiction du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Pierre-André Page
Les taxes qu’implique la nouvelle loi sur le CO2 représentent une charge supplémentaire d’environ 1'500 francs par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Albert Rösti
L’abandon simultané des énergies nucléaire et fossile met en danger la sécu-rité de l'approvisionnement de notre pays... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Franz Grüter
L’initiative populaire «Entreprises responsables» est dangereuse: elle désavantage les entreprises suisses et se présente comme un policier... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Kevin Grangier
Le 27 septembre dernier, la majorité de la population a rejeté l'initiative pour une immigration modérée. La... lire plus
Journal du parti
partager l’article
06.11.2020, de Marco Chiesa
Mala tempora currunt. Cette citation de Cicéron décrit la situation dans laquelle nous, les Suisses, nous nous... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord