Participer
Journal du parti Franc-parler février 2021

Une charge pour les entreprises et un renchérissement du coût de la vie

La nouvelle loi sur le CO2 prévoit une future taxe de 12 ct. par litre d’essence à laquelle il faudra ajouter les augmentations qui sont entrées en vigueur le 1er janvier de cette année. En effet le Conseil Fédéral a décidé de relever l’impôt sur l’essence et l’huile diesel de 3,7 ct. par litre et la taxe sur le CO2 d’un peu plus d’un ct. Par conséquent, il s’agira d’une augmentation cumulée de près de 18 ct. puisque le tout est soumis à la TVA.

Or, tous les biens de consommation arrivent à destination finale par la route, que ce soit pour les magasins ou pour la construction de logement. Il faut savoir que le poste carburant est très important pour les transporteurs et les pendulaires. Mais il l’est également pour les artisans et PME qui doivent se déplacer chez leurs clients avec des marchandises et du matériel. Pour mon entreprise, il s’agit d’une charge supplémentaire très importante que je devrais répercuter autant que possible sur mes clients.

Au bout de la chaîne ce sera bel et bien le consommateur qui devra payer la facture et qui subira une nouvelle perte du pouvoir d’achat. Cette taxe CO2 va également alléger le portemonnaie de ceux qui sont issus des périphéries et qui doivent utiliser leur véhicule tous les jours parce-que les transports publics sont quasi inexistants ou n’offrent pas les mêmes services qu’en ville.

La crise actuelle à mis en évidence la pauvreté déjà existante dans notre pays. À n’en pas douter cette taxe est une nouvelle source de renchérissement du coût de la vie. Elle est donc en totale contradiction avec les discours de ceux qui exigent des loyers abordables et de ceux qui sont choqués qu’en Suisse de plus en plus de personnes doivent recourir aux cartons du cœur pour survivre. Pourtant ce sont souvent les mêmes qui se plaignent de la vie chère et qui prônent toujours plus de taxes.

Punir ni les gens, ni les entreprises

Evidemment il faut protéger notre environnement et préserver nos ressources, mais il faut laisser le temps au temps. Il appartient aux politiques de légiférer afin d’accélérer le mouvement avec des incitations plutôt que des punitions comme c’est déjà le cas pour les logements. Les cantons en ont conscience et commencent à donner des primes pour l’achat de véhicules électriques ou des baisses d’impôts durant toute la durée de vie d’un véhicule hybride ou électrique. Cependant, il n’y a malheureusement pas encore d’alternative économiquement viable pour les véhicules utilitaires. De plus, le bilan écologique des véhicules électriques reste encore à faire.

Ces dernières années la politique est devenue beaucoup trop émotionnelle comme ce fut le cas après Fukushima et la fermeture des centrales nucléaires, décision qui va nous amener à une situation toujours plus difficile et paradoxale. Il s’agit principalement de notre dépendance à l’électricité étrangère souvent produite par des centrales à charbon au moment où le tout à l’électrique est devenu le maître mot.

En conclusion, cette loi sur le CO2 fait partie de cette politique émotionnelle dictée par les pressions de Greta et la grève du climat. Elle ne sert pas la population, elle ne sert qu’à se donner bonne conscience, remplir les caisses de l’Etat et subventionner les lobbys toujours plus importants qui se sont engouffrés dans le bisness de l’écologie. Le peuple en est conscient et avait déjà refusé une hausse du prix de la vignette, par cohérence il devrait également refuser cette nouvelle taxe.

partager l’article
par l’auteur
UDC Député au Grand Conseil (FR)
Articles
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Marco Chiesa
Les mesures du Conseil fédéral contre le Covid-19 façonnent nos existences et provoquent des dommages importants sur... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Magdalena Martullo
Lors de la pandémie de coronavirus, le conseiller fédéral Alain Berset a pris la main et mis... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Monika Rüegger
Un règlement a été établi pour presque tout lors du deuxième confinement. Seuls les professionnels qui travaillent... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Piero Marchesi
Le voile intégral est un symbole de l'Islam politique, utilisé par les misogynes islamiques pour soumettre les... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Andreas Aebi
Le 7 mars, nous voterons sur l'accord de libre-échange avec l'Indonésie. Je peux recommander de voter OUI... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Fabrice Moscheni
La votation du 7 mars sur l’accord de libre-échange avec l’Indonésie est positive pour préserver l’emploi des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Albert Rösti
Grâce notamment à l'UDC, la population de notre pays pourra, le 13 juin prochain, se pro-noncer sur... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Jean-Luc Addor
Dans une affaire Lacatus (rien à voir avec le fameux attaquant roumain…), la Troisième Section de la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Céline Amaudruz
Que la lumière soit ! - Fiat lux ! - c'est ainsi que débute la Genèse et,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Walter Willener
Le constat n’est guère réjouissant. Le canton de Neuchâtel perd régulièrement sa substance démographique et fiscale. Les... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2021, de Cyrille Fauchère
C’est avec ce slogan et avec l’affiche suivante que les candidats de l’UDC du Valais romand se... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord