Participer
Journal du parti Franc-parler janvier 2021

Arrêter les hooligans et les casseurs de gauche pour plus de sécurité

L’initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage», sur laquelle nous voterons le 7 mars, est expressément dirigée contre la dissimulation du visage pour des motifs criminels et de vandalisme. L’initiative déclare la guerre aux fomenteurs de trouble cagoulés, aux hooligans et aux extrémistes à capuche, et vient améliorer la sécurité.

Environ deux tiers des cantons suisses ont introduit l’interdiction de dissimuler le visage. Ces interdictions ne sont toutefois appliquées que de manière ponctuelle. Elles ne s’appliquent qu’aux manifestations qui requièrent une autorisation et un niveau de sécurité renforcé, comme les rassemblements politiques, les démonstrations ou encore les événements sportifs. Malheureusement, ces interdictions de dissimuler le visage ne sont pas appliquées de manière cohérente partout, par exemple à Berne (quartier de la Reithalle) et à Zurich (scène des squatters). Les raisons en sont souvent politiques et idéologiques.

Une action cohérente contre les criminels cagoulés

L’initiative y remédie en demandant l’interdiction du port du voile dans les espaces publics à l’échelle nationale et en l’inscrivant dans la Constitution fédérale. Voilà qui renforcera la police dans tous les cantons, et ce, en la légitimant et en l’obligeant à prendre des mesures cohérentes contre les criminels cagoulés. Il ne sera alors plus possible pour ce type de fauteurs de trouble, qui commettent des délits lors de manifestations, d’être traités avec des gants pour des raisons politiques.

Les polices cantonales effectuent leur travail de manière aussi consciencieuse que professionnelle. Mais à quoi servent les interdictions dictées par des impératifs de sécurité et les caméras de surveillance si les auteurs peuvent échapper impunément à leurs responsabilités en se cachant sous des cagoules, des casquettes ou des masques? Celles et ceux qui dissimulent leur visage pendant des combats de rue n’ont a priori pas de bonnes intentions et devraient déjà être punis pour s’être masqués.

Les masques pour protéger la santé restent autorisés

Nous sommes bien sûr dans une situation exceptionnelle à cause de la crise du Covid-19, qui nous a tous contraints à porter un masque hygiénique dans de nombreux endroits.

L’initiative, qui ne porte explicitement pas sur ce genre de masques portés à titre de mesure de protection de la santé, vise à créer enfin une sécurité juridique contraignante. L’obligation limitée dans le temps de porter un masque en raison de la pandémie de coronavirus n’est pas contradictoire avec l’initiative visant à interdire de dissimuler le visage.

Fini de se cacher lors des manifestations!

Tout citoyen a le droit de manifester pour faire entendre sa voix. Celles et ceux qui ont des préoccupations légitimes fait ainsi valoir leur opinion et montrent leur visage. Seuls ceux qui ont de mauvaises intentions doivent se cacher derrière des masques et des cagoules. C’est pourquoi nous disons qu’il faut mettre un terme aux bannières agitées par des vandales cagoulés, par exemple dans le cadre des processions du 1er mai! Fini les lanceurs de pierres masqués lors des «marches anti-fascistes du soir»! Fini les hooligans cagoulés qui maraudent autour des événements sportifs! Fini les fauteurs de troubles qui se masquent le visage pour s’adonner à des destructions et à des violences, pour s’attaquer aux gens sans être identifiés et causer pour des millions de dégâts.

Pour toutes ces raisons, votons «oui», le 7 mars, à l’initiative «Oui à l’interdiction de dissimuler le visage»!

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (BE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021
C'est historique: l’Union démocratique du centre fournira le président de la Confédération ainsi que les présidents du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Marco Chiesa
La crise du coronavirus occulte tout en ce moment. Je n’en suis pas moins confiant: car si... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Thomas Aeschi
L'accord que le Royaume-Uni a conclu avec l'UE offre des avantages importants par rapport à l'accord-cadre. L'UDC... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Céline Amaudruz
L'émancipation de la femme est une lutte de chaque instant. A l'heure où nous nous battons pour... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Christian Imark
Malgré les restrictions liées à la pandémie du coronavirus, plus de 110 000 signatures ont été récoltées... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Michaël Buffat
L’e-ID suisse facultative, autrement dit l’identité électronique, nous permettra à l’avenir d’utiliser Internet de manière plus sûre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Guy Parmelin
Le 7 mars 2021, nous voterons sur l’accord de partenariat économique entre les États de l’AELE et... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Yves Nidegger
Depuis octobre 2020, des déversements de violence islamiste se sont multipliés dans les villes d’Europe ; ils... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Walter Wobmann
Le 7 mars 2021, nous voterons sur l'initiative populaire «Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage».... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord