Participer
Journal du parti Franc-parler juillet 2021

La gauche caviar : bailli du peuple suisse

Les analyses ADN les plus récentes ont confirmé ce que tout le monde supposait : la Gauche caviar et le bailli Gessler ont un ancêtre commun. Dont ils ont hérité leur addiction commune aux taxes en tous genres, leur paranoïa du chapeau, ainsi que leur haine obsessionnelle à l’encontre de la liberté et des paysans.

La gauche suisse s’est tenue du côté des travailleurs tant qu’elle en a eu besoin. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. A force d’exiger, au nom du peuple, une protection de l’Etat toujours plus étendue et des contrôles et autres interventions toujours plus nombreux sur la société, la gauche a remplacé peu à peu son électorat populaire par une clientèle de privilégiés : fonctionnaires toujours plus nombreux, associations subventionnées toujours plus dépendantes, acteurs économiques œuvrant en symbiose toujours plus forte avec l’Etat jusqu’à dépendre parfois entièrement des budgets publics.

La chemise de Tell contre celle de Gessler

Au bout du compte, la lutte des classes qui opposait jadis les travailleurs aux patrons sur la question des salaires a cédé le pas à une nouvelle lutte des classes qui oppose désormais la clientèle de l’Etat (fonctionnaires, secteurs s u bve nt i on n é s ) aux contribuables qui leur versent leurs salaires. Les travailleurs-contribuables étant devenus les cochons de payants, c’est tout naturellement que la gauche a troqué l’habit de Guillaume Tell pour celui du bailli Gessler. Un percepteur.

Condamnés à nourrir leur insatiable clientèle électorale comme le bailli de jadis engraissait son seigneur, les partis rouges rosesverts + se sont mués en inventeurs compulsifs de nouvelles tâches étatiques, nécessitant de nouveaux contrôles, justifiant de nouveaux impôts, taxes et autres redevances qui pleuvent sur le dos courbé d’une classe moyenne désormais corvéable à merci. : le bailli G (Gessler ou Gauche, c’est vous qui voyez) a toujours soif, n’en a jamais assez.

Pour justifier sa fringale, le percepteur convoque la morale : les taxes ne sont pas excessives puisqu’elles sont « climatiques », les mesures sont démocratiques puis qu’elles sont « écologiques », la liberté n’est pas bafouée puisque nous sommes en « Etat de droit », les paysans ne sont pas persécutés mais rééduqués, eux qui s’obstinent à déserter la civilisation des trottinettes qui fleurit dans les hypercentres en lui préférant, on ne sait pourquoi, un habitat rural nécessitant un véhicule là où ne devraient être autorisés que le loup et le chat haret.

Et puis, le bailli, qui craint la révolte se doit de dépister les dissidents : hier comme aujourd’hui, il fait hisser le symbole de son autorité au sommet d’une perche, respectivement à la une des médias de service public, et exige un signe d’allégeance de chacun. Celui qui refuse est banni. Enfin, le bailli sert un prince étranger, von Habsburg hier, von der Leyen aujourd’hui, c’est très officiellement en effet que la gauche caviar milite contre le peuple suisse qui n’en veut pas et pour l’adhésion de la Suisse à l’UE, inscrite comme un but stratégique au programme du parti socialiste.

Rien de nouveau, donc, sous le soleil des Alpes, gageons que le courage sera à nouveau au rendez-vous et que la flèche de la démocratie directe réglera son compte au bailli du jour.

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (GE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Marco Chiesa
Les récents succès obtenus dans les urnes le montrent bien: l'UDC représente les préoccupations des citoyennes et... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Guy Parmelin
À l’occasion de ce 1er août, je partage avec vous trois aspirations pour les temps à venir... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Peter Keller
La Charte fédérale a 730 ans et est toujours d'actualité. Son message est le suivant : nous... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Christoph Blocher
L’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher explique ce que veulent dire les feux d’avertissement allumés par l’UDC. Et... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Thomas Aeschi
L'UDC a présenté une stratégie claire pour lutter contre la pandémie du virus Corona dès mars 2020.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Alex Kuprecht
L’AVS doit être assainie de toute urgence, afin que les institutions sociales puissent continuer à fonctionner également... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Michaël Buffat
L’initiative dite « 99% », sur laquelle nous votons le 26 septembre, propose de taxer plus lourdement... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Jean-Luc Addor
Le mariage est aujourd’hui conçu comme l’union d’un homme et d’une femme. Derrière cette institution humaine, il... lire plus
Journal du parti
partager l’article
29.07.2021, de Gregor Rutz
En juin, le Conseil national et le Conseil des États ont adopté une nouvelle loi sur les... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord