Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2021

L’accord-cadre marquerait la fin de la Suisse indépendante

Le président de la Confédération Guy Parmelin a fait tout juste lors de sa visite à Bruxelles et a enfin parlé franchement. Douze raisons pour lesquelles l’accord institutionnel devrait être enterré et ne jamais revenir sous quelque forme que ce soit :

  1. L’accord institutionnel conduira la Suisse vers une adhésion rampante à l’UE sans que le peuple puisse voter sur l’adhésion à l’UE.
  2. Avec cet accord, la politique suisse, y compris la réglementation sur l’immigration et l’accès à nos assurances sociales, sera dictée dans une large mesure par l’UE.
  3. Le législateur suisse, c’est-à-dire le peuple, les cantons et le parlement, sera éliminé : l’UE ordonne, la Suisse s’exécute. L’accord institutionnel met fin à la voie bilatérale sur un pied d’égalité.
  4. En cas de litige, c’est la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui tranchera en dernier ressort. La Suisse se soumet ainsi au tribunal de l’autre partie.
  5. L’accord institutionnel élargira encore la libre circulation des personnes. La Suisse devrait supporter des coûts exorbitants en termes d’accès à son système de sécurité sociale.
  6. L’expulsion de centaines de citoyens européens condamnés pour des infractions pénales sera rendue impossible.
  7. L’accord institutionnel détériore massivement la sécurité juridique en Suisse, car, pour le meilleur ou pour le pire, la Suisse se soumettrait à l’UE pour une grande partie de sa législation.
  8. L’UE exige des paiements dits de cohésion en tant que « droit d’accès au marché intérieur de l’UE » sans que la Suisse exige de l’UE un « droit d’accès au marché intérieur suisse » pour des raisons d’équivalence.
  9. L’accord institutionnel prévoit des « mesures compensatoires pouvant aller jusqu’à la suspension des accords concernés » si le peuple ou le parlement rejette l’adoption d’une disposition de l’UE.
  10. La disposition comportant d’autres clauses guillotines rendrait le traité pratiquement impossible à dénoncer.
  11. L’interdiction de l’aide publique remet fondamentalement en cause notre fédéralisme ainsi que l’autonomie des cantons et des communes.
  12. Enfin, le mécanisme néfaste de cet accord serait également appliqué à l’accord de libre-échange avec l’Union européenne.

Non à l’abandon de la Suisse

L’accord institutionnel fait fi de l’indépendance du pays, des droits du peuple suisse, de la neutralité et du fédéralisme. Par conséquent, il met en danger notre bien-être gagné à la sueur de notre front. Cela reviendrait à abandonner la Suisse. Le Conseil fédéral doit donc faire comprendre à l’UE que la Suisse est intéressée par des relations bilatérales sur un pied d’égalité, mais qu’elle ne peut pas signer un traité qui viole l’article fondateur de la Constitution fédérale, qui garantit l’indépendance du pays et les droits du peuple.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (ZG)
Articles
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021
Les élections cantonales ont rythmé la vie des sections valaisannes et neuchâteloises ce printemps. Alors que tous... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Michaël Buffat
Le peuple se prononcera le 13 juin sur le projet de loi visant à lutter contre le... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021
La loi Covid-19 crée les bases légales et règle les compétences spécifiques du Conseil fédéral pour lutter... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Marco Chiesa
La gestion de la crise de la pandémie par le Conseil fédéral a déjà causé suffisamment de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Jacques Nicolet
Ces initiatives pénaliseront l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire de proximité, de plus, elles augmenteront notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Esther Friedli
Une fois de plus, nous votons sur une loi qui désavantage massivement la population rurale. La loi... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Pierre-André Page
Oui, le CO2 est un gaz à effet de serre, en partie responsable du réchauffement climatique. Dès... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Guy Parmelin
En juin, deux initiatives seront soumises au vote, qui entendent protéger l'environnement et l'eau potable, mais qui... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Christian Imark
Depuis que la Suisse connaît des majorités de gauche en matière de politique énergétique, les fiascos se... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Diana Gutjahr
Le vivre ensemble est au cœur de la mentalité helvétique tout comme l’absence de discrimination. La nouvelle... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord