Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2021

Non à la loi néfaste sur le CO2 – La population rurale active paie la facture

Une fois de plus, nous votons sur une loi qui désavantage massivement la population rurale. La loi sur le CO2 augmente le prix du litre d’essence et de diesel de 12 centimes. Cela signifie que la conduite d’une voiture et la vie de toutes les personnes qui dépendent des voitures deviendront massivement plus chères.

Je vis à plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. La gare la plus proche se trouve dans la vallée. Tous ceux d’entre nous qui vivent à la campagne et loin des grands axes de transport sont dépendants de la voiture. Et ceci jusqu’au prochain arrêt des transports publics. Soit je marche plus d’une demi-heure pour aller à la gare, soit je prends la voiture. Il n’y a pas d’alternative ici, comme on le prétend avec la loi sur le CO2, il y a seulement une augmentation de prix. Avec la voiture, je suis également dépendante d’un véhicule à quatre roues motrices. Sinon, je n’aurais pas pu rentrer chez moi très souvent cet hiver. Car même si les Verts nous disent le contraire depuis près de 40 ans : Il y a encore beaucoup de neige en Suisse.

L’exode rural sera encore renforcé

Nous avons déjà vu qu’une majorité du Conseil fédéral et du Parlement encourage l’exode rural avec la restriction de la déduction pour les pendulaires. Depuis 2016, les personnes qui se rendent à leur travail en voiture ne peuvent plus déduire les frais réels de leurs impôts, mais doivent se contenter qu’un maximum de 3000 francs. Cela nous a été imposé par le projet de loi sur le financement et l’expansion de l’infrastructure ferroviaire. Depuis lors, ceux d’entre nous qui viennent de la campagne et qui dépendent de la voiture financent les transports publics. Avec la loi sur le CO2 soumise le 13 juin au vote, la population rurale active sera une fois de plus pénalisée et les gens seront poussés vers les villes.

En augmentant l’essence et le diesel de 12 centimes par litre, la redistribution passe à la vitesse supérieure : deux tiers seront redistribués directement et un tiers ira dans un fonds dit « climatique ». Ce fonds est destiné à financer, entre autres, des stations de voitures électriques, des rénovations respectueuses du climat, des systèmes de chauffage sans CO2 ou des entreprises suisses innovantes ; il sera géré par le département de la conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga.

Alors soyons clairs: mis à part quelques projets symboliques en montagne, c’est surtout l’économie dispendieuse de gauche et verte qui sera stimulée. À l’instar de « l’industrie » de l’asile, une industrie de l’environnement a vu le jour ces dernières années. Elle s’appuie sur des aides publiques généreuses et veut évincer du marché les énergies moins chères qui ne lui conviennent pas. Et ce, au détriment des habitants des campagnes qui se lèvent tous les matins pour aller travailler en voiture, qu’ils soient artisans, employés ou entrepreneurs. Et ceci aux dépens des personnes et des familles qui se prennent elles-mêmes en mains et contribuent au standard économique élevé de notre pays.

Soyons fermes et unis contre cette loi sur le CO2 : elle est non seulement coûteuse et inutile, mais elle est surtout injuste pour la population rurale. Par conséquent, il n’y a qu’une seule réponse le 13 juin : un « non » clair à la loi sur le CO2 !

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (SG)
Articles
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021
Les élections cantonales ont rythmé la vie des sections valaisannes et neuchâteloises ce printemps. Alors que tous... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Michaël Buffat
Le peuple se prononcera le 13 juin sur le projet de loi visant à lutter contre le... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021
La loi Covid-19 crée les bases légales et règle les compétences spécifiques du Conseil fédéral pour lutter... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Marco Chiesa
La gestion de la crise de la pandémie par le Conseil fédéral a déjà causé suffisamment de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Jacques Nicolet
Ces initiatives pénaliseront l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire de proximité, de plus, elles augmenteront notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Pierre-André Page
Oui, le CO2 est un gaz à effet de serre, en partie responsable du réchauffement climatique. Dès... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Guy Parmelin
En juin, deux initiatives seront soumises au vote, qui entendent protéger l'environnement et l'eau potable, mais qui... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Christian Imark
Depuis que la Suisse connaît des majorités de gauche en matière de politique énergétique, les fiascos se... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Diana Gutjahr
Le vivre ensemble est au cœur de la mentalité helvétique tout comme l’absence de discrimination. La nouvelle... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2021, de Thomas Aeschi
Le président de la Confédération Guy Parmelin a fait tout juste lors de sa visite à Bruxelles... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord