Participer
Journal du parti Franc-parler septembre 2021

Islam et islamisme en Suisse, notre droit face à la charia

Avec l’augmentation du nombre de musulmans en Suisse, les revendications communautaristes sont devenues de plus en plus pressantes. Deux notions s’opposent, l’acceptation au nom de l’intégration et le rejet au nom du droit. Face à la stratégie victimaire mise en œuvre par les islamistes, nous devons tenir bon.

Notre pays doit relever le défi que pose l’Islam, à savoir intégrer les musulmans dans la société. L’exercice est délicat, les intéressés étant soumis à un double impératif. Il leur faut à la fois partager les fondements du vivre-ensemble et se montrer bons musulmans au sens où l’entendent les islamistes. Ces deux visions sont inconciliables, l’une doit l’emporter sur l’autre. Travaillés par des extrémistes volontiers membres des Frères musulmans, les croyants s’estiment discriminés car ils n’obtiennent pas toujours gain de cause dans leurs revendications. Il n’en est rien. Nous avons des valeurs qui ne sauraient être relativisées, notamment au sujet de la femme. Cette dernière est vue par les islamistes comme un être humain de seconde zone sur lequel l’homme à toute autorité. On veut la cacher sous la burqa, on exige des horaires spécifiques dans les piscines, on ne la laisse pas évoluer en société, bref, le catalogue des vexations qu’on impose au beau sexe au nom de l’islam est long comme un jour sans pain. Exiger ce genre de pratique, c’est s’exclure soi-même de notre société. Il n’est pas stigmatisé, celui qui choisit de s’exonérer des règles communes, il assume sa décision. Nous ne devons en aucun cas tomber dans le piège et céder aux larmoyantes revendications de ceux qui rejettent notre mode de vie. Dès lors qu’un islamiste estime ne pas être en mesure de vivre sa foi comme il l’entend chez nous, la cohérence lui dicte d’aller prier sous des cieux plus cléments. Transiger, c’est trahir.

Expulser sans hésiter les prêcheurs de haine

Pour maintenir la concorde, il y a lieu d’être particulièrement attentifs aux prêcheurs de haine. Ces imams souvent d’origine étrangère incitent les fidèles à s’imposer par une violence légitime dès lors qu’elle est au service du Prophète. Leurs discours portent. On a pu le voir avec les attentats de Morges et Lugano l’automne dernier ou lors du départ de djihadistes suisses désireux d’aller combattre en Syrie ou en Irak. Ces agitateurs religieux ne sont pas nombreux mais comme le fruit pourri, ils contaminent l’ensemble du panier. Il faut donc veiller à leur retirer toute audience, par l’expulsion notamment dès lors qu’ils sont venus d’ailleurs et par la fermeture des mosquées qui les accueillent. Lorsque les extrémistes auront été réduits au silence, nous pourrons enfin avoir des rapports apaisés avec la communauté musulmane dont l’immense majorité souhaite simplement pratiquer sa foi dans le cadre que la Suisse offre. Il est regrettable que cette majorité silencieuse ne puisse se faire entendre, les islamistes veillant à la faire taire pour passer comme les seuls interlocuteurs représentatifs de l’Islam en Suisse. En attendant, nous devons rester fermes. Nos valeurs sont attaquées. Nous pourrions les perdre faute de les avoir défendues.

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseillère nationale (GE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Marco Chiesa
La politique de la Gauche, c'est de prendre l'argent dans la poche des contribuables et de gonfler... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Ueli Maurer
Le 26 septembre, nous voterons sur l’initiative 99%. Les partisans de la gauche et des verts font... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021
Sous le simple titre Mariage pour tous, c’est un sujet bien plus sérieux qui se propose à... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Esther Friedli
L'OFSP, les cantons et les médias paniquent et veulent exclure les non-vaccinés de la vie sociale. Nous... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Magdalena Martullo
Les négociations sur l'accord-cadre ayant été interrompues, le Conseil fédéral, soutenu par tous les autres partis, veut... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Candidat Conseil national David Trachsel
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021
L'initiative de 99% de la Jeunesse socialiste met en danger des investissements importants et nécessaires dans les... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Michaël Buffat
Selon la décision du Conseil fédéral et du Parlement, 178 millions de francs suisses issus des impôts... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Christophe Blaumann
Les 7 et 28 novembre, le peuple fribourgeois renouvellera ses autorités législatives et exécutives. L'UDC du Canton... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Yves Nidegger
A l’exemple de la guerre du Sonderbund ou de la péréquation intercantonale, les tensions villes - campagnes... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord