Participer
Exposé
Conférence de presse de 03. juillet 2006

Politique agricole – les exigences de l’UDC

Le contexte actuel est passablement grotesque. Il y a, d’un côté, les syndicats qui, arguant de la solide reprise économique, exigent une augmentation réelle des salaires de 4%. Et il y a, de l’autre

Le contexte actuel est passablement grotesque. Il y a, d’un côté, les syndicats qui, arguant de la solide reprise économique, exigent une augmentation réelle des salaires de 4%. Et il y a, de l’autre côté, des familles paysannes qui, ces dernières années, ont perdu environ 15% de leur revenu et qui gagnent aujourd’hui en moyenne moins de 3000 francs par mois et par unité de main-d’œuvre. Et cela bien que les agriculteurs répondent à toutes les exigences de la Confédération et que le changement structurel voulu a bien lieu. De plus, malgré la haute conjoncture économique, les perspectives économiques ne sont guère réjouissantes pour les paysans: la baisse du revenu agricole se poursuivra avec la PA 2011 et avec la conclusion des négociations OMC alors que le projet d’accord de libre-échange avec l’UE risque même de réduire de moitié ce revenu. Chaque jour, six domaines agricoles ferment leurs portes et ce développement structurel ira en s’accélérant.

L’UDC est bien consciente que l’agriculture ne peut échapper au changement structurel actuellement en cours. La libéralisation de l’économie permet à des produits bon marché de se positionner sur le marché suisse. Disposant d’une bonne formation, les agriculteurs suisses devront relever ces défis – ou disparaître. En cette époque agitée pour l’agriculture, il est cependant important de ne pas se perdre dans des détails, mais de se souvenir des principes de base.

La base de la politique agricole suisse, c’est l’article constitutionnel 104 que le peuple a approuvé avec une majorité de près de 90% des voix. Selon cet article, l’agriculture doit assurer l’approvisionnement de la population, entretenir le paysage et les surfaces cultivées et contribuer à l’occupation décentralisée du territoire. Pour accomplir ce mandat de prestations, notamment en matière de protection de l’environnement, les agriculteurs reçoivent des paiements directs.

Manque de scénarios et de perspectives
La sécurité de l’approvisionnement de la population est-elle encore assurée si le degré d’auto-approvisionnement tombe à un tiers? Un tiers des paysans actuels peuvent-ils encore assurer l’occupation décentralisée du territoire? L’entretien des terres cultivables est-il encore possible et la fertilité des sols est-elle garantie pour les générations à venir? Il n’est pas nécessaire d’étudier longuement la politique agricole de la Confédération pour constater qu’elle n’a pas de réponse à ces questions essentielles.

Servile comme à son habitude quand il est en face d’une organisation internationale, l’OMC en l’occurrence, le Conseil fédéral obéit par anticipation en remplissant des exigences contractuelles qui ne sont même pas encore définitivement formulées. Cette opération est précipitée. Or, rien dans la situation actuelle n’oblige le Conseil fédéral à agir de la sorte.

Exigences de l’UDC

1. Renvoi de la PA 2011 au Conseil fédéral
Le Conseil fédéral doit profiter du retard que prennent les négociations OMC pour développer plusieurs scénarios correspondant aux options politiques qui se présentent. Le gouvernement doit cependant analyser les conséquences de ces scénarios non seulement pour l’agriculture, mais pour l’ensemble de l’économie et fournir des bases de décision concernant

  • la politique fédérale et cantonale
  • les exploitations et les familles paysannes
  • les possibilités de production et les structures des coûts
  • les branches en amont et en aval.

En outre, la Confédération doit annoncer définitivement comment elle entend concrétiser les objectifs économiques et sociaux de la politique agricole.

2. Concentration sur une agriculture productrice
Un paysage entretenu et soigné est une conséquence de la production agricole. Le Conseil fédéral doit veiller à ce que les exploitations qui produisent des denrées alimentaires ne soient pas désavantagées. Face aux exigences croissantes du marché, le professionnalisme des agriculteurs doit être encouragé.

3. Moins de contraintes et de bureaucratie
Il faut rapidement décharger l’agriculture de frais et de contraintes bureaucratiques inutiles et procéder aux réformes légales nécessaires.

4. Renforcement de la souveraineté alimentaire
Pour des raisons politiques de fond, une grande attention doit être accordée à la souveraineté alimentaire. Le degré actuel d’auto-approvisionnement ne doit pas être mis en péril par de nouvelles ouvertures des frontières, mais au contraire augmenté par des mesures adéquates. Ce principe, la Suisse doit notamment le faire valoir dans les négociations OMC.

5. Ne pas engager la Suisse dans de nouvelles conventions internationales
L’UDC demande que les pertes de revenu consécutives aux accords OMC soient compensées, notamment par des coûts de production réduits. L’UDC s’oppose à un accord de libre-échange dans le secteur agroalimentaire comme à tout autre lien institutionnel.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
UDC conseiller national (ZH)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
21.06.2019, de Marcel Dettling
Le Conseil national a rejeté les initiatives sur l'eau potable et pour l'interdiction des pesticides. A juste... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
11.06.2019
L'UDC salue certes la décision du Conseil fédéral de ne pas signer l'actuel projet d'accord-cadre institutionnel avec... lire plus
Consultation
partager l’article
29.04.2019
L'UDC soutient en principe ce projet. La révision envisagée doit contribuer à sauvegarder durablement la qualité des... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord