Participer

Initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage»

Notre initiative aborde des questions fondamentales du vivre-ensemble : voulons-nous autoriser en Suisse la dissimulation du visage, symbole de l’oppression de la femme ? Voulons-nous laisser faire les casseurs qui se dissimulent le visage pour attaquer d’autres personnes ? Notre réponse est non ! Les expériences faites au Tessin et à l’étranger montrent que les interdictions de se dissimuler le visage dans l’espace public ont parfaitement fait leurs preuves. De nombreuses touristes arabes en particulier seraient ravies de pouvoir se débarrasser de leur « prison de tissu » en Suisse ! 

Une personne libre montre son visage

Dans les États éclairés tels que la Suisse, les femmes et les hommes libres se parlent à visage découvert. La dissimulation du visage dans l’espace public est contraire à l’esprit libéral du vivre-ensemble : nos valeurs sont foulées aux pieds si certaines femmes n’ont plus le droit, dans notre société, de se montrer dans leur individualité.

L’égalité : un impératif 

Le principe de l’égalité – élémentaire s’il en est – veut que les femmes aient le droit de montrer en tout temps l’intégralité de leur visage en public, comme les hommes. Des femmes du monde entier se battent pour conquérir cette liberté et tentent, au prix de grands sacrifices, d’échapper à l’obligation qui leur est faite de se dissimuler le visage et de faire acte de soumission. Affirmer d’un ton moqueur qu’une interdiction de se dissimuler le visage n’est qu’une prescription vestimentaire est une insulte à l’égard de toutes les femmes qui sont victimes des dérives d’un islam radical. 

Garantir la sécurité et l’ordre

Notre initiative vise aussi expressément les personnes qui se dissimulent le visage avec des visées criminelles et destructrices. L’interdiction de se dissimuler le visage dans tout le pays permettra d’assurer la sécurité juridique : elle renforcera la position des organes de sécurité et leur permettra de lutter résolument contre les délinquants masqués. 

L’initiative n’est contraire ni à la liberté de religion, ni à la liberté d’opinion

Dans un arrêt rendu en 2014, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) indique que l’interdiction du port de la burqa et du niqab en public est proportionnée et n’est contraire ni à la liberté de religion, ni à la liberté d’opinion. La burqa et le niqab ne sont en outre pas mentionnés une seule fois dans le Coran. Il n’est donc pas étonnant qu’une grande partie des musulmans s’opposent, comme la plupart des nonmusulmans, à une dissimulation complète du corps des femmes. 

COVID-19 : aucune incidence sur l’initiative

La Confédération et les cantons ont, comme on le sait, ordonné le port de masques d’hygiène dans certains lieux, en vue d’endiguer la propagation du COVID-19. Cette mesure, limitée dans le temps, n’a aucune incidence sur notre initiative. Le texte de cette dernière prévoit en effet des exceptions justifiées par des raisons de santé ou de sécurité, par des raisons climatiques (par ex. pour la pratique des sports d’hiver) ou par des coutumes locales (carnaval, traditions populaires). 

interdiction-dissimuler-visage.ch/

Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Armée

La sécurité de la population.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord