Participer

Initiative populaire «Pour des impôts équitables! Stop aux abus de la concurrence fiscale (initiative pour des impôts équitables)»

L’initiative du PS pour des impôts équitables demande l’introduction dans tous les cantons de taux d’imposition minimaux pour les hauts revenus et les grandes fortunes. Ainsi, le taux d’imposition marginal pour les célibataires serait de 22 % au minimum sur la part du revenu imposable supérieure à 250 000 francs et de 5 ‰ au minimum sur la part de la fortune imposable supérieure à 2 millions de francs. Le PS demande également l’introduction dans la Constitution d’une disposition interdisant les barèmes d’imposition dégressifs aux niveaux fédéral, cantonal et communal. Les délégués réunis à l’occasion de l’assemblée des délégués le 28 août 2010 à Baar (ZG) et ont pris position sur l’initiative socialiste demandant l’harmonisation fiscale qui sera soumise au peuple le 28 novembre 2010. Ils ont refusé ce projet de la gauche par 379 voix contre 1.

Votations fédérales du 28 novembre 2010

NON à l’initiative du PS pour des impôts équitables

 

L’initiative du PS pour des impôts équitables demande l’introduction dans tous les cantons de taux d’imposition minimaux pour les hauts revenus et les grandes fortunes. Ainsi, le taux d’imposition marginal pour les célibataires serait de 22 % au minimum sur la part du revenu imposable supérieure à 250 000 francs et de 5 ‰ au minimum sur la part de la fortune imposable supérieure à 2 millions de francs. Le PS demande également l’introduction dans la Constitution d’une disposition interdisant les barèmes d’imposition dégressifs aux niveaux fédéral, cantonal et communal. Les délégués réunis à l’occasion de l’assemblée des délégués le 28 août 2010 à Baar (ZG) et ont pris position sur l’initiative socialiste demandant l’harmonisation fiscale qui sera soumise au peuple le 28 novembre 2010. Ils ont refusé ce projet de la gauche par 379 voix contre 1.

L’initiative du PS nuit aux cantons, parce que les cantons, les communes et donc les citoyens ne pourraient plus décider eux-mêmes de la hauteur des impôts et de l’offre de prestations publiques. L’initiative du PS restreindrait considérablement l’autonomie financière des cantons et des communes et réduirait massivement la marge de manœuvre des cantons pour la fixation des déductions fiscales et du niveau des impôts.

L’initiative du PS entraîne des augmentations d’impôts, parce que, en cas d’acceptation, ce serait la Confédération qui fixerait les impôts : quatorze cantons devraient relever leurs impôts sur le revenu et/ou la fortune. Les cantons et les communes seraient contraints de percevoir des impôts dont elles n’ont même pas besoin.

L’initiative du PS affaiblit la place économique suisse, parce que elle saperait le modèle suisse de concurrence fiscale, un modèle couronné de succès. Les hausses d’impôts feraient partir les bons contribuables et qu’elles dissuaderaient des particuliers et des entreprises de s’installer en Suisse. Les recettes actuelles et supplémentaires seraient menacées et la charge fiscale de la classe moyenne s’alourdirait.

L’initiative du PS est inutile et nuit à toute la Suisse.

Plus d’informations

Thèmes et positions
Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique agricole

Pour une production indigène

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord