Participer
Journal du parti Franc-parler juillet 2019

La Suisse doit reprendre le contrôle de son immigration

Il n‘y a guère de sujet qui soit discuté de manière aussi peu objective que l‘immigration. Il est clair que l‘immigration incontrôlée entraîne des bouleversements culturels, des problèmes de sécurité, met à rude épreuve les services sociaux et impose une expansion massive des infrastructures. La sélection des immigrants présente un grand intérêt pour l‘économie. Il est donc d‘autant plus incompréhensible que les associations professionnelles rejettent toute réglementation efficace.

Pour un petit pays comme la Suisse, une immigration illimitée peut rapidement avoir des conséquences catastrophiques. La population de notre pays a bien compris la situation en acceptant l’initiative contre l’immigration de masse.

Malheureusement, les politiciens sont trop souvent éloignés des préocupations de la population. Ils vivent dans leur monde et ne ressentent pas la réalité à laquelle sont confrontés nos citoyens. C’est ainsi, qu’ils ont fait tout fait afin d’éviter que l’initiative de 2014 soit appliquée. Ils ont trahi leur serment de respecter la constitution. Nous devons aujourd’hui leur rappeler qu’en Suisse, c’est le peuple qui décide et personne n’est au dessus de sa volonté.

Qui mieux que nous-mêmes sait ce qui est bon ou mauvais pour nous ?
La population vit au quotidien les conséquences de l’immigration massive que nous vivons depuis quelques années avec l’accord de libre circulation.

Les infrastructures de notre pays ont atteint leurs limites de capacités, nous attendons encore une augmentation de 26% du trafic d’ici 2040, ce qui signifie encore des milliers d’heures d’attente dans des bouchons ou alors des transports publics bondés.

L‘augmentation constante de l‘immigration a également des effets concrets sur le marché du logement.
Il devient de plus en plus difficile de trouver un logement et la forte demande liée à ces nouveaux arrivants à fait monter les prix des loyers ainsi que les prix des biens. Il arrive souvent que des jeunes ne puissent plus rester dans la région où ils ont grandi à cause de l’augmentation excessive des prix du logement.

L’immigration massive que nous subissons a également pour effet de peser négativement sur le bilan environnemental de la Suisse. Et la seule solution de la gauche : taxer et interdire encore plus.

Parallèlement à l’augmentation de l’immigration, nous subissons une augmentation de la criminalité étrangère avec les coûts énormes que cela entraîne.

 

 

 

Dans le canton de Vaud par exemple, plus de 90% des prisonniers sont d‘origine étrangère.
Mais la pire des conséquences pour notre population reste la situation compliquée sur le marché de l’emploi, y compris pour les salariés étrangers déjà établis chez nous qui sont souvent évincés en premier du marché du travail par des nouveaux immigrants souvent moins chers et mieux formés. Ces personnes ne rentrent alors pas dans leur pays d’origine mais restent chez nous et se retrouvent à charge du chômage et ensuite à charge de nos institutions sociales. C’est ainsi qu’alors que la proportion d’étrangers est d’environ 25% dans notre pays que ces gens sont généralement à plus de 50% dans les chiffres du chômage ou des services sociaux.

Il est urgent que la population réagisse avant qu’il ne soit trop tard. Nous sommes un pays souverain et il est prioritaire que nous reprenions le contrôle de nos frontières. C’est à nous de décider qui vient et qui ne vient pas chez nous et surtout quelle quantité. Nous avons besoin d’une immigration modérée qui correspond au besoin de notre économie et non une immigration massive qui péjore notre qualité de vie.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (VD)
Articles
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019, de Albert Rösti
Bientôt ce sera le 1er août, date à laquelle nous célébrons l’anniversaire de notre pays. Une belle... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019, de Ueli Maurer
Le président Ueli Maurer aime le 1er août patriotique : l‘anniversaire de la Suisse est en effet... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019
Dans sa récente prise de position intitulée «Halte au pillage de la classe moyenne par la gauche... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019
Les délégués de l‘UDC Suisse se sont réunis fin juin à Orbe, dans le canton de Vaud.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019, de Thomas Aeschi
L‘AVS est l‘assurance sociale la plus importante de notre pays. Compte tenu de l‘évolution démographique et de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.07.2019, de Peter Keller
Le Département des Affaires étrangères a déposé plainte pénale contre le constructeur d‘avions Pilatus Flugzeugwerke. L‘approche arbitraire... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord