Participer
Initiative

09.4278 – Interpellation: La souveraineté de la Suisse rognée par le droit international

La Suisse n’a eu de cesse au cours des dernières décennies de s’enferrer systématiquement dans une sujétion de plus en plus contraignante vis-à-vis de traités et d’institutions internationaux. A…

Interpellation du groupe UDC

La Suisse n’a eu de cesse au cours des dernières décennies de s’enferrer systématiquement dans une sujétion de plus en plus contraignante vis-à-vis de traités et d’institutions internationaux. A tous les niveaux, les mécanismes de coopération souples qui avaient été mis en place initialement ont peu à peu pris leur autonomie, développant une dynamique propre et une densité normative qui, partout et de manière sensible, rongent la souveraineté nationale. Les traités et engagements bilatéraux ou internationaux, notamment, constituent régulièrement pour le Conseil fédéral autant d’arguments pour tailler dans cette souveraineté. Pour illustrer cette réalité, on se bornera à évoquer la politique d’immigration ou l’instrument de l’initiative populaire (voir à ce sujet le caractère prétendument contraire au droit international de l’interdiction des minarets et d’autres initiatives adoptées ou pendantes).

Je pose les questions suivantes:

1. Quelles mesures le Conseil fédéral entend-il prendre pour redonner au pays son autonomie juridique et donc sa liberté?

2. Que pense faire le Conseil fédéral pour empêcher qu’une décision populaire prise à une forte majorité, exprimant donc sans ambiguïté la volonté du peuple, ne soit invalidée par des juges nationaux ou internationaux, ce qui reviendrait à permettre à des autorités étrangères de vider de sa substance notre démocratie directe?

3. Dans une interview qu’il a donnée le 6 décembre 2009 au journal « Sonntag », le conseiller fédéral Leuenberger a indiqué en substance qu’il conviendrait la prochaine fois d’agir plus vite et plus fort lorsqu’une initiative contrevient au droit international pour, de manière conséquente, l’invalider, ajoutant que tel était l’enseignement à tirer des initiatives contre les minarets et sur l’internement. Que penser de ces propos? Reflètent-ils une décision qu’aurait prise le Conseil fédéral dans son ensemble? Le Conseil fédéral prépare-t-il concrètement une modification constitutionnelle qui, en plus des obligations internationales, créerait des obstacles matériels supplémentaires qui encadreraient encore davantage le droit d’initiative populaire? Si oui, à quels obstacles songe-t-il? A moins que le conseiller fédéral Leuenberger ne se soit tout bonnement affranchi du principe de collégialité?

4. Pour le Conseil fédéral, que faut-il faire pour éviter à l’avenir les contradictions entre droit national et droit international, sans toucher pour autant aux droits populaires?

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
24.10.2020
Lors de leur assemblée tenue sous forme numérique, les délégués de l'UDC Suisse ont invité le Conseil... lire plus
Exposé
partager l’article
24.10.2020, de Roger Köppel
Papier de position
partager l’article
14.09.2020
en lire plus
Thèmes et positions
Armée

La sécurité de la population.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord