Participer
Exposé

3e exigence: pour plus de sécurité – oui à l’initiative sur le renvoi

De plus en plus d’immigrants proviennent de pays qui ne connaissent pas un Etat de droit démocratique; de plus en plus d’immigrants pratiquent une religion étrangère. Ces gens apportent des idées…

De plus en plus d’immigrants proviennent de pays qui ne connaissent pas un Etat de droit démocratique; de plus en plus d’immigrants pratiquent une religion étrangère. Ces gens apportent des idées du droit et de l’ordre qui ne sont souvent pas compatibles avec le régime légal suisse. Cette immigration provoque des problèmes croissants avec des cultures et des religions ainsi qu’avec des étrangers qui refusent de s’intégrer. Parallèlement, les statistiques confirment une augmentation massive de la criminalité étrangère et de la violence juvénile. L’ampleur et la brutalité de la violence juvénile m’inquiètent. Quand je rentre le soir, voire tard dans la nuit avec les transports publics, je ne me sens plus en sécurité. Et la jeune femme que je suis peut vous dire que ce sont rarement des Suisses qui l’apostrophent grossièrement dans la rue ou qui sont impliqués dans des bagarres, parfois au couteau. Dans ces cas nous avons affaire le plus souvent à des étrangers. La politique a le devoir d’intervenir pour corriger cette situation. Nous devons agir!

Criminalité étrangère supérieure à la moyenne
Les statistiques nous indiquent clairement que le taux de criminalité est disproportionné chez les étrangers: dans les cas d’homicides volontaires, le taux de délinquants étrangers est de 55,5%, dans les chantages il est de 66% et dans les viols il est même de 85,5%. La proportion d’étrangers parmi la population carcérale illustre encore plus clairement cette problématique: en 2005, 70,5% de tous les détenus étaient d’origine étrangère. Un chiffre on ne peut plus révélateur!

Une analyse des assurances sociales donne un tableau semblable. Les 20,4% d’étrangers qui composent la population de la Suisse touchent 43,8% de l’aide sociale, 40% des indemnités de chômage et plus de 40% des prestations AI. Il y a là de toute évidence des abus massifs qui exigent une correction rapide.

La Suisse ne doit pas devenir l’eldorado des criminels
Les autorités et les tribunaux doivent enfin imposer rigoureusement les règles qui valent dans ce pays. L’UDC a raison de demander un durcissement du droit pénal et de la politique à l’égard des étrangers criminels et profiteurs. Et c’est à juste titre qu’elle a lancé son initiative pour le renvoi des étrangers criminels. Toute personne qui ne respecte pas nos lois et nos règles doit quitter le pays. Il ne faut pas que la Suisse devienne l’eldorado des étrangers criminels. En définissant des lignes directrices et des faits constitutifs clairs pour l’expulsion des étrangers criminels, nous contribuons à rétablir l’ordre et la sécurité en Suisse.

Fausse politique d’immigration
Celles et ceux qui viennent en Suisse pour y travailler et s’y intégrer, qui aiment notre pays et qui respectent nos lois seront toujours les bienvenus chez nous. Mais les étrangers qui ne viennent que pour exploiter les institutions sociales ou pour commettre des délits n’ont pas leur place chez nous. Tout comme les étrangers qui refusent de s’intégrer et n’acceptent même pas d’apprendre une langue nationale.

La sécurité publique doit être garantie
Je m’engage avec l’UDC pour une politique des étrangers rigoureuse et pour plus de sécurité. Nous avons besoin à cet effet de l’initiative sur le renvoi. Et aussi d’un plus grand nombre de représentants de l’UDC afin de défendre les idées de l’UDC au Conseil des Etats et au Conseil national.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
01.07.2020, de Michaël Buffat
Fin mai, le parlement britannique a voté sa nouvelle loi migratoire qui prévoit la fin de la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.06.2020
depuis 1978 et 1996 tombera le 27 septembre 2020. Les adversaires de ce projet, le Groupement pour... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.06.2020
Alors que le Conseil fédéral impose des restrictions ruineuses aux arts et métiers, au tourisme et au... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Armée

La sécurité de la population.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord