Communiqué de presse

Le groupe UDC vote pour Ignazio Cassis

Le groupe parlementaire UDC s’est une fois plus clairement engagé pour la concordance lors de sa séance d’aujourd’hui. Après avoir entendu les trois candidats PLR qui se présentent à l’élection au Conseil fédéral, la grande majorité des parlementaires UDC a apporté son soutien à Ignazio Cassis. Le groupe s’est en outre prononcé à l’unanimité pour une réaffectation simplifiée et mesurée des bâtiments agricoles qui ne servent plus à l’exploitation. C’est à l’unanimité également qu’il a recommandé le rejet de l’initiative populaire "Fair-Food".

L’UDC continue de s’engager fidèlement pour la concordance. Son groupe parlementaire avait invité aujourd’hui la candidate et les deux candidats du PLR au Conseil fédéral pour les entendre. Après une discussion intense, les parlementaires UDC se sont finalement prononcés en grande majorité (45 voix) pour Ignazio Cassis. Isabelle Moret a reçu 11 voix. La cohésion de la Suisse et, partant, une représentation équitable des régions géographiques et linguistiques du pays au Conseil fédéral constituent l’argument déterminant pour le groupe. C’est pour cette raison que l’UDC avait proposé le conseiller d’Etat tessinois Norman Gobbi lors de la dernière vacance au Conseil fédéral. L’UDC espère aussi qu’avec l’élection d’Ignazio Cassis on retrouve une majorité de droite fiable au Conseil fédéral.

Durant cette même séance, le groupe a approuvé à l’unanimité la motion de la Commission de l’environnement et de l’aménagement du territoire du Conseil des Etats qui réclame la réaffectation à des fins résidentielles de bâtiments agricoles qui ne servent plus à l’exploitation. Il soutient également les deux initiatives cantonales correspondantes du Valais et des Grisons.

Ladite initiative "Fair-Food", qui interdit l’importation de produits agricoles ne répondant pas aux exigences de production suisses a cependant été refusé à l’unanimité par le groupe. Pour appliquer ce projet, l’appareil de contrôle étatique devrait être massivement renforcé à côté de celui des producteurs de denrées alimentaires. De nombreux aliments ne seraient plus disponibles en Suisse, ou alors à des prix prohibitifs. Le groupe UDC se prononce par principe contre une telle mise sous tutelle des citoyennes et des citoyens.

 
Plus sur le thème
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord