Thèmes
Energie

Signez sans attendre le référendum contre la loi sur le gaspillage de l’électricité !

Encore moins d’électricité mais toujours plus chère : voilà ce qu’apporte la nouvelle loi dangereuse sur le gaspillage de l’électricité. Aidez-nous à stopper cette folie de gauche rose-verte en signant dès maintenant notre référendum ! 

Marco Chiesa
Marco Chiesa
Président du parti UDC Ruvigliana

Nous sommes au cœur d’une grave crise énergétique. Nous manquons d’électricité, entraînant une hausse massive des prix. Ces coûts supplémentaires pèsent surtout sur les ménages les plus modestes, les locataires et les familles.

Malgré cela, la majorité de centre-gauche du Parlement a adopté cet automne une dangereuse nouvelle loi écologiste visant à interdire le mazout, l’essence, le diesel et le gaz, sources d’énergie qui représentent environ 60% de nos besoins actuels. Conduire une voiture et se chauffer ne seront plus possible qu’à l’électricité. Or, chaque pompe à chaleur, chaque voiture électrique supplémentaire entraîne inéluctablement une augmentation des besoins en électricité.

Prétendre que nous pouvons couvrir nos besoins en électricité avec l’énergie solaire relève du fantasme : En hiver, lorsque nous avons besoin de plus d’énergie, le photovoltaïque fournit beaucoup trop peu d’électricité. Parallèlement, les organisations écologistes de gauche rose-verte bloquent depuis 20 ans le rehaussement du barrage du Grimsel. En 2019, la centrale nucléaire de Mühleberg, en état de marche, a été arrêtée alors qu’elle pouvait produire suffisamment d’électricité, neutre en termes d’émissions de CO2, pour couvrir les besoins des CFF annuels. Depuis l’an 2000, nous comptons environ 1.4 million de personnes supplémentaires en Suisse et ce exclusivement en raison de l’immigration ; les conséquences qui en découlent pour la nature et la consommation d’énergie sont largement passées sous silence.

Des coûts de plusieurs centaines de milliards de francs
Le centre-gauche veut atteindre le « zéro net » d’ici 2050, sans disposer de plan pour produire suffisamment d’électricité de manière indépendante et abordable. Les coûts de cette folie sont titanesques, avec un minimum de 347 milliards de francs ! Ce sont les propriétaires, les locataires, les automobilistes, les camionneurs, les motards, les familles, les commerçants, bref, nous tous qui devront payer !

Des mesures étatiques de rééducation
Cette dangereuse nouvelle loi écologiste est également nuisible à la démocratie directe ; elle permet en effet au Conseil fédéral de prendre des mesures extrêmes sans droit de codécision. Ce dernier pourra alors édicter seul des prescriptions (par exemple pour l’isolation des façades et des toits des vieilles maisons), des ordonnances contraignantes pour équiper tous les toits des maisons d’installations solaires ou encore l’interdiction des moteurs diesel et essence. Le fédéralisme sera ainsi vidé de sa substance et la démocratie directe sera foulée au pied. Nous n’aurons plus rien à dire !

Nous devons mettre un terme à cette folie, par les urnes. Pour cela, signez dès aujourd’hui notre référendum et faites signer le plus grand nombre de personnes possible dans votre cercle de connaissances !

Signez maintenant

Marco Chiesa
Marco Chiesa
Président du parti UDC Ruvigliana
 
Plus sur le thème
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord