Participer
Consultation

Modification de la loi sur la nationalité: Refus de l’UDC

L’UDC rejette cet avant-projet de révision de la loi sur la nationalité. Les nouveaux articles proposés partent du principe que la naturalisation est un acte administratif et qu’un refus de la…

Réponse de l’Union démocratique du centre UDC

L’UDC rejette cet avant-projet de révision de la loi sur la nationalité. Les nouveaux articles proposés partent du principe que la naturalisation est un acte administratif et qu’un refus de la naturalisation doit donc être motivé. Ce principe de base est déjà faux. La décision de naturaliser est un choix démocratique qui incombe au souverain, voire à une autorité désignée par le souverain. De plus, le projet mis en consultation comporte toute une série de nouveautés qui ne sont pas compatibles avec la tradition juridique suisse.

Plus d’une fois, l’UDC a dû rappeler que la naturalisation était un acte démocratique. Ce principe a fait ses preuves et il est conforme à la Constitution fédérale en vigueur. Il appartient aux citoyennes et aux citoyens de la collectivité publique concernée de décider si ce choix démocratique doit être fait par l’assemblée communale, dans le cadre d’un scrutin dans l’urne, par une commission parlementaire ou spéciale ou encore par l’exécutif. Ces institutions connaissent le mieux les conditions et besoins spécifiques de leur commune et sont donc les mieux placées pour prendre une décision.

La question de l’arbitraire ne se pose pas dans ce domaine. Le souverain décide librement et démocratiquement de la procédure et la décision prise selon la procédure arrêtée doit être respectée. Une décision démocratique ne doit être ni motivée, ni justifiée. Voilà la seule manière de garantir véritablement la libre expression des opinions.

Or, la commission compétente du Conseil des Etats part non seulement d’un faux principe (obligation de motiver un refus et droit de recours matériel), mais elle veut en plus donner des compétences supplémentaires aux autorités. Ainsi, ces dernières auraient le droit de cacher intentionnellement certaines informations aux citoyens. Le rapport justifie cette règle par la protection de la personnalité. En réalité, on ne peut s’empêcher de penser que cette disposition permet aux autorités de dissimuler des faits qui risquent de conduire à un refus de la demande de naturalisation.

Pour toutes ces raisons, l’UDC répond par non à toutes les questions de la procédure de consultation et recommande en lieu et place de baser cette révision sur l’initiative parlementaire pendante du conseiller national Rudolf Joder, respectivement sur l’initiative « pour des naturalisations démocratiques ».

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.09.2020
Le groupe parlementaire UDC s'est aujourd'hui opposé à l'unanimité à la dangereuse "initiative 99%" de la Jeunesse... lire plus
éditorial
partager l’article
31.08.2020, de Marco Chiesa
Chère Famille UDC, Je remercie les délégués de l'UDC Suisse de leur soutien et de l'enthousiasme avec... lire plus
Exposé
partager l’article
11.08.2020, de Marco Chiesa
En acceptant la libre circulation des personnes nous avons abandonné le modèle à succès qui a fait... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord