Participer
Journal du parti Franc-parler mars 2018

Le peuple doit décider des gros crédits

La Suisse ne connaît pas à ce jour le référendum financier. Autrement dit, là où il existe une base légale, ce sont le Conseil fédéral et le Parlement qui décident des dépenses en dernière instance. Ce qui n’a pas empêché la gauche d’exiger haut et fort une votation populaire pour les crédits destinés à la défense de notre pays et du peuple contre les dangers venant du ciel. L’UDC, en tant que parti qui défend toujours la démocratie directe, veut avoir son mot à dire. Elle soutient la décision préparée par le conseiller fédéral Guy Parmelin. La population doit ainsi se prononcer sur un crédit de 8 milliards de francs pour sa protection, assurée notamment par la défense anti-aérienne et de nouveaux avions de chasse.

Mais si des crédits destinés à ces tâches étatiques centrales, comme celle de la sécurité de la population, doivent faire l’objet d’un vote, alors nous exigeons également, et en toute logique, que le peuple décide sur d’autres grandes dépenses. L’UDC a donc, via une intervention parlementaire, demandé l’introduction d’un référendum financier. Jusqu’à ce que celui-ci soit introduit et s’il remporte la majorité, il faudra encore attendre un certain temps. Mais pour que le peuple puisse déjà se prononcer sur les prochains gros crédits, le conseiller national Werner Salzmann a déposé une motion qui demande que les crédits de l’aide au développement soient soumis au peuple. J’ai déposé dans la foulée une motion demandant que les 1,3 milliard de francs que le Conseil fédéral a promis aux pays de l’est qui font partie de l’UE puissent également être décidés par le peuple. Les autres partis, la gauche en particulier, auront ainsi suffisamment de possibilités pour prouver à quel point ils prennent au sérieux la volonté du peuple.

Dans la continuité de cette position de base adoptée par notre parti, une majorité de la fraction UDC du Conseil national a également approuvé une votation populaire au niveau national pour les Jeux olympiques de Sion 2016. L’UDC ne s’est ainsi pas prononcée pour ou contre ces jeux. Cela se fera plus tard, dans le cadre des débats parlementaires, qui porteront sur le projet concret. Celles et ceux qui parlent maintenant d’une mise à mort de ces jeux ont tout faux. Si le Conseil des Etats devait lui aussi demander que le peuple décide, il suffira simplement de faire preuve de persuasion. Ce qui aidera en fin de compte le projet lui-même.

par l’auteur
UDC conseiller national (BE)
Articles
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018, de Ulrich Giezendanner
Trains à deux étages Bombardier, caisse de pension des CFF, La Poste, CarPostal, CarPostal France, navigation maritime,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018
L'UDC prend acte de la décision du Conseil des Etats de refuser par 36 voix contre 6... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018, de Michaël Buffat
Quand un requérant demande l’asile, il est pris en charge par la Confédération pendant le traitement de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018, de Maximilian Reimann
On s’en souvient: c’est en grande pompe que, le 21 novembre 2017, la présidente de la Confédération... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018, de Natalie Rickli
Comme il fallait s’y attendre, l’initiative No-Billag a été rejetée par le peuple et les cantons. Il... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.03.2018, de Yves Nidegger
« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément »... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord