Participer
Journal du parti Franc-parler mai 2019

L’absence de logique derrière le «bilan CO2 nul»

Le conseil communal de la ville de Zurich, dominé par la gauche et les Verts, entend ramener à zéro les émissions de CO2 d’ici 2030. Qu’est-ce que cela signifie pour la population si cet objectif est atteint?

Qu’est-ce qui nous attend si l’utopie gauchiste qui préconise un «bilan CO2 nul d’ici 2030» devient réalité? La Suisse augmenterait tout simplement les émissions de CO2 à l’étranger. Parce que si toutes les voitures doivent fonctionner à l’électricité et que les centrales nucléaires suisses doivent être fermées dans la foulée, nous serions condamnés à importer d’Allemagne et de France de l’énergie sale produite par le charbon ou de l’énergie nucléaire. Les centrales au gaz ne constituent pas non plus une alternative en raison de leurs émissions de CO2. Mais l’origine de l’électricité nécessaire pour faire fonctionner les voitures électriques ne préoccupe guère la gauche. Celle-ci préfère en effet de loin vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et promet de réserver les rares places de parking à Zurich aux véhicules électriques.

Par ailleurs, la plupart des Zurichois devraient geler dans des appartements froids en hiver, car les systèmes de chauffage au mazout et au gaz naturel ne permettraient pas d’atteindre l’objectif «zéro CO2». Les touristes et les voyageurs d’affaires en provenance de l’étranger devraient également éviter Zurich en raison du bilan climatique local. Pour la même raison, des entreprises telles que Google, la FIFA, d’autres grands groupes, des compagnies d’assurance et des banques devraient aller s’installer ailleurs. Résultat: un chômage de masse et une péréquation financière nationale qui feraient de Zurich un bénéficiaire net, et ce, au nom du climat.

Habiter à Zurich serait encore plus cher
Si tous les immeubles résidentiels ne devaient plus émettre de CO2 d’ici 2030, d’innombrables bâtiments devront être démolis ou transformés moyennant des investissements massifs. Avec pour conséquence évidente, une explosion des coûts des loyers. Démolir délibérément les volumes construits existants pour en finir avec les émissions du CO2 coûterait également de l’énergie et irait à l’encontre non seulement du bon sens, mais aussi de l’objectif de préservation des ressources.

On oublie souvent dans le débat sur le climat que ce sont surtout les Verts et la gauche qui soutiennent l’immigration massive. Une immigration massive qui, en Suisse, se traduit également par une augmentation irresponsable de la consommation de ressources énergétiques.

L’alarmisme de gauche n’apporte aucune amélioration
Personne, et certainement pas l’UDC, ne refuse les innovations techniques. Des mesures sont d’ores et déjà prises pour économiser l’énergie, que ce soit dans les nouvelles constructions ou dans les rénovations. La Suisse et la ville de Zurich ont déjà un faible taux d’émissions de CO2 par habitant. Un taux qui est deux fois plus élevé en Allemagne, et quatre fois plus aux États-Unis.

Les partis de gauche et les partis verts font en revanche preuve de scepticisme à l’égard des innovations techniques et exigent dans certains domaines, comme l’énergie nucléaire par exemple, de véritables interdictions de penser. Ce n’est pas l’alarmisme des milieux de gauche qui va créer de l’innovation dans le domaine de l’environnement. C’est là l’affaire de l’industrie et du commerce. C’est la raison qui va aider le climat, pas l’hystérie!

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (ZH)
Articles
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Albert Rösti
La nouvelle directive européenne sur les armes, sur laquelle nous voterons le 19 mai est néfaste pour... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Barbara Keller-Inhelder
L‘Union européenne réagit aux attentats terroristes perpétrés au moyen d‘armes illégales en désarmant encore plus les citoyens... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Mauro Tuena
La nouvelle directive de l’UE sur les armes, sur laquelle le peuple suisse se prononcera le 19... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Hans-Ueli Vogt
Quand le rose-vert règne, le canton se hisse au-dessus de la Confédération, Bâle-Ville est plus important que... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Marcel Dettling
L‘UDC est le seul parti à s’engager en faveur de l‘agriculture suisse. Et celles et ceux qui... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Aeschi
La classe moyenne est le pilier de notre pays. Cela étant, les salaires stagnent en Suisse, tandis... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Andreas Glarner
En cas d’acceptation de l‘accord-cadre, l‘UE voudra également faire adopter la directive relative au droit des citoyens... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Roland Rino Büchel
Les différentes commissions parlementaires ont terminé leurs auditions sur l‘Accord-cadre avec l’Union européenne. Le Conseil fédéral a... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Matter
L‘immigration incontrôlée pose de plus en plus de problèmes dans notre pays. Les Suisses disposent de moins... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Oskar Freysinger
Soyons sérieux : voter pour les Verts en octobre ne sauvera pas le monde. Voter UDC, par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Sandra Sollberger
L‘UDC compte sur des ambassadeurs pour sa campagne électorale. Des ambassadeurs qui devraient servir de motivateurs et... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre