Participer
Journal du parti Franc-parler juillet 2022

A cause de la gauche, la Suisse fonce droit dans le mur

Notre approvisionnement électrique est d’ores et déjà sérieusement menacé cet hiver, la faute à une politique énergétique erronée mais aussi à l’immigration de masse. Deux points que l’UDC a toujours combattus.

Il y a peu de temps encore, la ministre de l’Energie Simonetta Sommaruga (PS) nous mettait en garde contre les risques de pénurie d’électricité en 2025. Entre-temps, elle a drastiquement raccourci le délai d’alerte pour évoquer l’hiver 2022-2023 déjà. Une telle situation de pénurie représente une plus grave menace encore que le Covid-19 sur notre économie, nos emplois et nos ménages. Comme la plupart ne disposent pas de systèmes d’alimentations de secours, les ordinateurs, serveurs, téléphones, éclairages et systèmes de ventilation seraient hors service ; la plupart des entreprises devraient renvoyer leurs employés à la maison. Les systèmes de paiement, les distributeurs de billets et les caisses ne fonctionneraient plus et le trafic des paiements s’effondrerait. Nous devrions faire face à des pertes massives de denrées alimentaires avariées en raison du bris de la chaîne de froid ou des animaux dans les fermes qui ne pourraient plus être soignés. 1h sans électricité en Suisse, ce sont des dommages économiques de l’ordre de 200 millions de francs ; 1 journée, c’est 2 à 4 milliards !

La faute de cet imminent chaos est à imputer en premier lieu à la gauche rose-verte et sa politique ; cette dernière porte la principale responsabilité de l’échec de la Stratégie énergétique 2050 et son interdiction de l’énergie nucléaire, sa dépendance des importations étrangères et le vague espoir d’un flottement de l’électricité grâce aux énergies alternatives. Hélas, le PLR, le Centre et Economiesuisse n’ont pas eu la force de s’opposer à cette tendance et l’UDC a dû porter seule les référendums contre la loi sur l’énergie et contre la loi sur le CO2. La politique énergétique actuelle, déconnectée de la réalité, empêche d’assurer l’approvisionnement électrique de façon certaine, abordable et grandement exempt de CO2.

Les autres partis responsables de l’explosion démographique
Les autres partis et associations économiques ne sont pas seulement responsables du chaos électrique qui nous menace, ils sont aussi responsables de l’explosion démographique de notre pays. En effet, contrairement à l’UDC, ils ont aveuglément soutenu la libre circulation des personnes et ont investi beaucoup d’argent dans les campagnes de votation en ce sens. Pourquoi le mentionner ? Car la libre circulation est le principal facteur de l’explosion démographique en Suisse et les chiffres sont limpides : sans cette croissance démographique, nous n’aurions aujourd’hui aucun problème d’approvisionnement électrique.

Entre 2001 et 2019, la consommation électrique de l’industrie et de l’agriculture a nettement diminué, or, celle des ménages, des services et des transports a nettement augmenté (voir graphique). La consommation d’électricité a certes diminué de plus de 10% par habitant mais la consommation globale d’électricité a, quant à elle, très clairement augmenté Jusqu’en 2004, la Suisse était un pays exportateur d’électricité. Depuis la libre circulation des personnes toutefois, elle s’est retrouvée à devoir importer de l’électricité pendant plusieurs années. Depuis 2001, la consommation électrique des ménages a augmenté alors que celle de l’industrie a diminué de près de 20%. Sur cette période, le nombre de ménages a augmenté de 700’000

La croissance démographique est clairement la raison principale de l’augmentation de la demande en électricité et donc de la menace de pénurie.

Les faits sont clairs : l’immigration disproportionnée en Suisse nécessite toujours plus d’électricité et d’énergie. En presque 20 ans, la consommation des ménages a augmenté de 18,7%, alors que la consommation par habitant a baissé de 10%.

partager l’article
Themen
Articles
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, 1er août 2022, nous célébrons l’anniversaire de la Suisse, une « success story » qui dure... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Yves Nidegger
Le retour à la neutralité stricte ne procède nullement d’une démarche de contemplation nostalgique du passé mais... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Alfred Heer
La sécurité militaire de notre pays n’est à ce jour plus garantie. L’approvisionnement énergétique et alimentaire indigène... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Albert Rösti
L’UDC veut maintenir un pouvoir d’achat fort via des allègements fiscaux ciblés dans le secteur des primes... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Céline Amaudruz
Pour la gauche, le propriétaire d’un véhicule privé fait partie des possédants, il constitue donc une cible... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022
« Pas touche à nos rentes ! » « Ce n’est pas aux femmes de payer ! » « Travailleuses en colère ! » sont tout... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Jean-Pierre Grin
L'initiative populaire « Non à l’élevage intensif en Suisse » sera soumise au peuple le 25 septembre.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Gregor Rutz
Notre droit d’asile et notre politique migratoire sont dépassés et ne sont plus adaptés aux réalités qui... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Michaël Buffat
La réforme de l’impôt anticipé aide les entreprises et rend notre place économique attractive. La Suisse profite... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord