Participer
Exposé
Conférence de presse de 08. juillet 2011

Le mode de pensée élitaire d’un groupe de travail

Le rapport présente la statistique pour l’année 2009 des délinquants qui, selon l’initia-tive sur le renvoi, devraient être expulsés. Le nombre élevé de criminels est effrayant. Sur 24 000…

1. Les derniers chiffres
Le rapport présente la statistique pour l’année 2009 des délinquants qui, selon l’initiative sur le renvoi, devraient être expulsés. Le nombre élevé de criminels est effrayant. Sur 24 000 délinquants, 16 000 sont des étrangers. La moitié de ces derniers ne possèdent même pas une autorisation de séjour en règle et 2500 proviennent du secteur de l’asile (cf. annexe).

2. Le refus élitaire d’accomplir un mandat
Le groupe de travail a été prétendument constitué pour appliquer au niveau législatif la base constitutionnelle approuvée par le peuple et les cantons concernant le renvoi d’étrangers criminels. Or, il ressort du rapport que la majorité du groupe de travail avait un objectif juste inverse, donc ne pas accomplir le mandat du peuple, mais reprendre le contreprojet rejeté. La volonté clairement exprimée du souverain n’est donc pas respectée. Au moins 84% des étrangers criminels ne seraient pas expulsés parce que la majorité du groupe de travail exige une peine minimale, contrairement à la nouvelle disposition constitutionnelle. De nombreux délinquants ne seraient pas concernés non plus parce qu’on refuse – également en violation du texte constitutionnel – d’ordonner une expulsion automatique.

3. La tactique du groupe de travail
Le groupe de travail a été composé d’une majorité d’adversaires déclarés de l’initiative sur le renvoi et de seulement deux partisans de l’article constitutionnel approuvé par le souverain. Seuls ces deux membres du groupe de travail se sont engagés pour l’application fidèle de la volonté populaire telle qu’elle est clairement exprimée. Au lieu des 16 000 expulsions qu’entraînerait le texte constitutionnel, la version retenue par la majorité du groupe de travail ne produirait que 2500 expulsions.

La tactique du groupe de travail est claire: le Parlement est invité à adopter la version de la majorité qui améliore certes la droit en vigueur, mais qui est loin de répondre au mandat constitutionnel. En lançant un référendum contre la mauvaise loi qui entrerait en vigueur et en obtenant une majorité du peuple lors de la votation, on aurait pour seul résultat le maintien de la législation actuelle qui est encore plus mauvaise. Le référendum comme instrument de correction est donc exclu. Le groupe de travail a voulu saper la volonté du peuple par une législation d’application violant la Constitution fédérale. Une fois de plus, un mode de pensée élitaire se manifeste au Conseil fédéral et dans l’administration.

4. Comment l’UDC fera-t-elle respecter la volonté du peuple?
L’UDC fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher que les baillis modernes, qui cherchent à restreindre les droits du peuple, atteignent leurs objectifs. Elle ne combattra pas la loi condamnable par un référendum, mais plus efficacement par une initiative constitutionnelle. L’UDC présentera donc au peuple une nouvelle initiative contenant le projet de loi irréprochable et répondant au mandat constitutionnel que la minorité du groupe de travail a défendu. Ce sera une nouvelle initiative sur le renvoi à voter par le peuple et les cantons, mais qui, cette fois-ci, ne pourra pas être dilué, mais devra être directement appliqué.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
24.06.2019
L'an passé environ 30% des criminels étrangers condamnés ont pu rester en Suisse alors qu'ils ont commis... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
18.06.2019
La Commission UE n'a manifestement pas l'intention de prolonger l'équivalence boursière. Elle augmente la pression sur la... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019
Le poker qui s’est joué il y a quelques jours à propos de l‘accord-cadre entre la Suisse... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Armée

La sécurité de la population.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord