Participer
Exposé
Conférence de presse de 09. novembre 2010

Les propositions des participants à la consultation populaire révÈlent une grande inquiétude

Résultat réjouissant de cette consultation, environ 20% des participants ont fait leurs propres propositions concernant la politique d’asile et des étrangers. Un peu plus de 3000 répondants ont…

Résultat réjouissant de cette consultation, environ 20% des participants ont fait leurs propres propositions concernant la politique d’asile et des étrangers. Un peu plus de 3000 répondants ont ajouté des commentaires positifs ou négatifs sur le sondage du type « L’UDC donne comme d’habitude dans le mille » ou, au contraire, « Supprimer l’UDC ». Nous nous sommes cependant surtout intéressés aux nombreuses propositions individuelles faites par plus de 10 800 participants concernant la politique d’asile et des étrangers. Il était permis de cocher plusieurs mesures. De nombreux répondants en ont retenu deux à trois. Vous trouverez une sélection des propositions dans votre dossier. Certaines propositions sont exagérées, irréalisables ou déjà appliquées aujourd’hui. Les autres mesures suggérées seront cependant étudiées attentivement par notre parti.

998 fois les participants réclament une intervention plus rigoureuse à l’égard des requérants d’asile et, plus particulièrement, de ceux qui ne courent aucun risque dans leur pays d’origine. De nombreuses propositions se dirigent contre les clandestins et leurs auxiliaires. Certains demandent que la liberté de voyager des requérants d’asile soit restreinte. S’agissant de l’activité lucrative des requérants d’asile, on nous demande 215 fois leur intégration dans le monde du travail, notamment pour exercer une activité d’intérêt public. Les participants à la consultation réclament aussi une accélération des procédures et une diminution des possibilités de recours, voire un contingentement du nombre de requérants admis (661 fois). 80 fois on suggère un renforcement de l’aide aux pays de domicile des requérants et une extension de l’aide au retour pour diminuer l’afflux de requérants.

De nombreuses propositions intéressantes ont également été faites concernant les naturalisations. Plus de 1062 fois on demande clairement la suppression de la double nationalité. En outre, des conditions plus sévères à la naturalisation sont proposées (124 fois), tout comme diverses formes de naturalisations à l’essai ainsi que la révocation du droit de cité d’étrangers naturalisés tombés dans la délinquance. Une suspension des naturalisations ou un moratoire sont mentionnés 370 fois. La naturalisation facilitée des conjoints suscite également des critiques. 169 participants proposent de limiter le droit de recours, voire de supprimer l’obligation de motiver un refus de naturaliser.

Nombre des propositions faites concernant l’immigration et la proportion d’étrangers vivant en Suisse ne sont pas applicables en raison de l’accord de libre circulation des personnes. La réduction de la population étrangère revient à plusieurs reprises parallèlement à la demande d’imposer une limite supérieure (726 fois). Plusieurs pays sont cités en exemple concernant les dispositions légales sur l’immigration. Le système Green-Card des Etats-Unis est mentionné 135 fois. D’autres propositions demandent la réduction du regroupement familial, des impôts spéciaux grevant les étrangers ou l’obligation d’avoir un contrat de travail pour obtenir une autorisation de séjour.

Dans le domaine des assurances sociales, 437 propositions visent une durée minimale de cotisation pour la perception de prestations sociales ou un échelonnement des prestations en fonction de la durée de cotisation. A côté de l’adaptation au pouvoir d’achat local des rentes AI et allocations pour enfants versées à l’étranger, certaines propositions réclament la suppression de tout versement de prestations sociales à l’étranger. Pour améliorer la lutte contre les abus, plusieurs participants suggèrent un meilleur échange d’informations entre les offices concernés et un assouplissement de la protection des données dans ce domaine.

S’agissant de l’intégration des étrangers, l’apprentissage obligatoire d’une langue nationale est exigé 321 fois. De nombreuses propositions – parfois contradictoires – sont faites au niveau des écoles et des programmes d’intégration.

En revanche, toutes les propositions concernant la criminalité étrangère tendent dans la même direction: durcissement des peines (231 fois), prisons moins luxueuses (192 fois), expulsions plus rapides, possibilité de faire purger la peine dans le pays d’origine des condamnés. C’est de loin le plus souvent que l’on réclame l’expulsion de toute la famille – notamment des parents – de délinquants juvéniles (439 fois). Par ailleurs, les participants demandent plus de transparence dans les statistiques criminelles avec notamment la déclaration des naturalisés.

Concernant l’islam, l’interdiction de la burka et du foulard est demandée 224 fois, la limitation de l’immigration en provenance de pays musulmans 243 fois et l’interdiction des cimetières musulmans 231 fois.

462 participants demandent en outre la résiliation de l’accord d’association Schengen/Dublin.

En résume, cet extrait des propositions faites par les participantes et participants à cette consultation exprime une grande inquiétude face à la politique d’asile et des étrangers. Nous y accorderons toute notre attention.

 

par l’auteur
UDC conseillère nationale (AG)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Michaël Buffat
En publiant ses statistiques sur l’immigration et l’asile, la confédération tente de nous faire croire que la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
05.02.2019
En publiant sa dernière statistique de l'asile, la Confédération cherche une fois de plus à donner l'impression... lire plus
Exposé
partager l’article
26.01.2019, de Andreas Glarner
La Suisse, l'un des pays les plus attractifs et les plus performants au monde, doté de surcroît... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique agricole

Pour une production indigène

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord