Participer
Consultation

Ordonnances d’exécution sur la reprise du règlement (UE) 2016/1624 relatif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes; autres modifications d’ordonnances dans le domaine migratoire

L’UDC a rejeté le projet correspondant (17.033 Développement de l’acquis de Schengen. Reprise du règlement (UE) 2016/1624 relatif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes) durant la session d’hiver 2017 du Parlement. Ce projet ne permet pas d’empêcher les passages clandestins aux frontières extérieures de l’espace UE. Son principal effet est de gonfler l’appareil bureaucratique.

On trompe la population en tentant de lui faire croire que la frontière extérieure de l’UE serait ainsi mieux protégée. Les adaptations des ordonnances confirment clairement que le seul effet de cette réforme est d’alourdir encore plus une bureaucratie hydrocéphalique. Il ne s’agit en effet pas d’empêcher des passages illégaux à la frontière, mais de gérer les personnes qui sont déjà entrées illégalement en Suisse. Les titres des ordonnances sont d’ailleurs révélateurs à ce propos:

Ordonnance sur l’établissement de documents de voyage pour des personnes étrangères
Ordonnance sur l’admission, le séjour et l’activité lucrative
Ordonnance sur l’entrée et l’attribution de visas

Empêcher des passages illégaux de la frontière, c’est, logiquement, contrôler les frontières. Les personnes qui n’ont pas leur place en Europe doivent être refusées directement à la frontière.

Le choix de la majorité europhile du Conseil fédéral et du Parlement confirme une fois de plus l’absurdité totale d’un procédé qui consiste à commencer par laisser entrer en Suisse tous les requérants pour ensuite les gérer et constater finalement après quelques mois qu’ils devraient en fait repartir. Les modifications d’ordonnances proposées sont dans la droite ligne de la mauvaise « politique des portes ouvertes aux réfugiés « . Elles n’empêcheront pas un seul passage clandestin de nos frontières, mais imposent des charges administratives et des coûts considérables à la Confédération et aux cantons. Ces mesures n’ont aucun effet dissuasif; bien au contraire, elles accroissent l’attractivité de l’Europe et de la Suisse en tant que destinations classiques des migrants.

Ces modifications d’ordonnances sont donc inadéquates du point de vue de l’UDC. Elles montrent cependant combien il est important que la Suisse protège mieux et de manière autonome ses frontières contre des passages clandestins. Celles et ceux qui ont cru que l’UE assumerait ce travail à la place la Suisse se sont lourdement trompés.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Papier de position
partager l’article
14.09.2020
Communiqué de presse
partager l’article
29.08.2020
Le groupe parlementaire UDC s'est réuni à Delémont (JU) pour préparer la session d'automne des Chambres fédérales.... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
26.08.2020
L'UDC s'oppose à la reprise automatique du règlement de l'UE révisé relatif au nouveau corps européen de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord