La liberté et l’indépendance ne sont pas des cadeaux du ciel – nous devons donc rester vigilants !

Monsieur l’ancien Conseiller fédéral,
Mesdames et Messieurs les Conseillers nationaux et Conseillers aux Etats,
Mesdames et Messieurs les Conseillers d’Etat,
Chère Famille UDC,

Marco Chiesa
Marco Chiesa
Président du parti UDC Ruvigliana

C’est un grand plaisir pour moi de pouvoir vous saluer à Morschach. Il aurait été difficile de trouver un endroit plus approprié. Nous sommes ici au-dessus du lac des Quatre-Cantons, juste en face du Grütli. Bref, nous nous trouvons dans le berceau de la Confédération, au point de départ d’une tradition extraordinaire de liberté et d’indépendance.

Nous allumons aujourd’hui des feux en montagne dans les 26 cantons de Suisse. Ce sont les signes visibles au loin de cette liberté et de cette indépendance qui ont forgé la Suisse et sans lesquelles ce pays n’existerait plus. Nous fêtons la fin de l’accord-cadre institutionnel avec l’UE, un traité qui nous aurait subordonnés à un droit étranger et à des juges étrangers. Si nous n’en sommes pas arrivés là, c’est grâce à l’UDC et principalement grâce à l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher que nous remercions chaleureusement de son long et inlassable engagement pour notre liberté et notre indépendance.

Mais ces feux en altitude sont aussi des signaux d’alerte ! Pas question de nous relâcher et de nous laisser envahir par un faux sentiment de sécurité ! Les eurofanatiques de tous les partis – sauf l’UDC bien entendu – préparent déjà de nouveaux projets en cachette. Ils cherchent à livrer notre pays à la dictature des fonctionnaires de Bruxelles. La liberté et l’indépendance ne sont pas des cadeaux du ciel. Nous devons sans cesse recommencer le combat pour les défendre.

Mais je ne veux pas dans ce superbe environnement faire un « discours de sang, de larmes et de sueur ». Le dur travail de notre parti porte des fruits. Après le succès de l’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage, les citoyennes et citoyens nous ont suivis une fois de plus le 13 juin : l’UDC était l’unique parti à recommander le refus de la loi sur le CO2 et elle a touché le nerf sensible du peuple. La majorité des électeurs PLR et du Centre était de notre côté –contre l’avis des directions élitaires de leurs partis. Et, ce qui me réjouit le plus, notre position a rencontré le plus de soutien chez les jeunes de 18 à 34 ans !

L’échec retentissant des initiatives agricoles extrêmes et l’approbation de la loi MPT complètent notre succès lors de ce scrutin. Le résultat des votations du 13 juin donne un signal clair : le peuple rejette la gauche de luxe et des écologistes qui cherchent à nous mettre sous tutelle. Il en a plus qu’assez des politiciens qui nous prescrivent comment nous devons vivre et penser.

Ces politiciens ne conviennent pas à notre pays libre et indépendant. Ils sont totalement déplacés dans cette région profondément imprégnée de l’idée de la liberté. Ils n’ont rien en commun avec des citoyennes et citoyens adultes et responsables.

Chères Auditrices, Chers Auditeurs, Chers Membres de la Famille UDC, Chers Amis et Chers Confédérés, sauvegardons ensemble le feu de la liberté ! Nous le devons à notre passé – et à notre avenir.

Marco Chiesa
Marco Chiesa
Président du parti UDC Ruvigliana
 
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord