Participer
Exposé

Stratégie de l’UDC pour les élections au Conseil fédéral 2007

J’ai le grand plaisir de vous présenter et de vous expliquer la décision du 12 décembre 2006 de notre groupe parlementaire fédéral. L’enjeu du 21 octobre 2007, donc des prochaines élections…

J’ai le grand plaisir de vous présenter et de vous expliquer la décision du 12 décembre 2006 de notre groupe parlementaire fédéral.

L’enjeu du 21 octobre 2007, donc des prochaines élections fédérales, est beaucoup plus important que d’aucuns ne l’imaginent. Les citoyennes et citoyens suisses seront invités à choisir entre deux voies: la voie de la prospérité, de la liberté et de l’indépendance ou, au contraire, la voie de l’endettement, du chômage et de la dépression économique. L’alternative est en effet la suivante: UDC ou rouge/vert.

Tout le monde le sait aujourd’hui: le Parti socialiste avec l’aide maladroite des Verts ne recule devant aucun moyen pour éliminer du Conseil fédéral la politique bourgeoise et ouverte sur l’avenir que l’UDC s’efforce d’imposer au gouvernement. On en connaît les raisons: l’UDC est forte, elle gagne la confiance des citoyens, elle s’occupe des vrais problèmes de notre société et de notre pays. Voilà pourquoi le camp rouge/vert veut empêcher la réélection de Christoph Blocher au Conseil fédéral, voilà pourquoi la gauche tire à boulets rouges sur l’UDC depuis de nombreux mois.

Partant de ce constat, le groupe parlementaire UDC a approuvé les principes suivants en vue des élections au Conseil fédéral 2007:

  1. L’UDC soutient la concordance.
  2. Le groupe UDC présente ses deux conseillers fédéraux sortants Samuel Schmid et Christoph Blocher aux élections gouvernementales 2007.
  3. Si l’Assemblée fédérale ne réélit pas les deux conseillers fédéraux UDC sortants, l’UDC s’installe dans l’opposition et quitte le Conseil fédéral.
  4. Une personne qui accepte une élection en lieu et place d’un des deux candidats officiels de l’UDC n’est pas membre du groupe UDC.

L’élection du Conseil fédéral est une affaire sérieuse

L’UDC soutient la concordance, donc un système gouvernemental assurant stabilité et sécurité. Il est juste que les plus grands partis de Suisse soient représentés au gouvernement national en fonction de leurs parts électorales.

Nous refusons dès lors de participer au théâtre de guignols mis en scène par les partis de gauche. L’élection du Conseil fédéral est une affaire sérieuse. Il s’agit de l’avenir de la Suisse, de l’avenir de notre patrie.

Le groupe UDC présente Samuel Schmid et Christoph Blocher

C’est à l’unanimité que le groupe parlementaire a décidé de présenter à nouveau Samuel Schmid et Christoph Blocher à l’élection du Conseil fédéral 2007. Chers amis de l’UDC: nous avons besoin de créateurs et de bosseurs au Conseil fédéral, et non pas de bavards prétentieux. Nos deux conseillers fédéraux font un excellent travail. Ils sont les seuls à avoir réussi à baisser les dépenses de leurs départements, soit de 6 et de 10%. Nos conseillers fédéraux n’appliquent pas le principe « Faites comme je dis, mais ne faites pas comme je fais ». Ils traduisent dans les actes le programme de notre parti. Ils s’engagent à 100% pour la Suisse, pour notre patrie. Voilà pourquoi Samuel Schmid et Christoph Blocher doivent continuer de siéger au Conseil fédéral.

L’UDC est prête – également à s’installer dans l’opposition

Si l’Assemblée fédérale ne réélit pas les deux conseillers fédéraux UDC sortants, l’UDC s’installe dans l’opposition et quitte le Conseil fédéral. Nous voulons une représentation crédible au Conseil fédéral. Nous nous battons pour une politique droite et honnête et nous avons besoin de conseillers fédéraux qui défendent cette politique. Chaque parti a le droit de nommer ses candidats au gouvernement. C’est à chaque parti de nommer les candidats qui lui paraissent les mieux préparés. Nous soutiendrons les candidats des autres partis, mais nous en attendons la pareille.

Si les autres partis tentent de piéger l’UDC et élisent d’autres candidats que les officiels, c’est-à-dire Samuel Schmid et Christoph Blocher, la situation est claire pour le groupe UDC: l’UDC quittera alors le Conseil fédéral et assumera un rôle de parti d’opposition.

Nous sommes bien préparés à ce rôle. L’UDC est en effet l’unique parti politique à pouvoir faire aboutir seul des référendums et des initiatives populaires. Nous sommes habitués à mener seuls de grandes campagnes de votation. Nous sommes le seul parti à défendre nos positions contre vents et marées, et contre les critiques les plus violentes. Car notre parti a une ligne et s’y tient. Nous sommes prévisibles et les citoyennes et citoyens de ce pays l’ont bien compris. Voilà pourquoi les autres partis réfléchiront bien avant de prendre le risque de pousser l’UDC dans l’opposition. Car nous y sommes préparés et ils le savent bien.

Il n’y aura pas de candidatures sauvages

Notre groupe a enfin décidé que les membres du parti qui accepteraient une élection au Conseil fédéral en lieu et place des candidats officiels Samuel Schmid et Christoph Blocher ne seraient plus membres du groupe UDC. Bien qu’il s’agisse là d’une évidence, nous avons tenu à préciser ce point pour que notre décision soit parfaitement claire.

Nous n’avons pas choisi la voie de la facilité. Nous avons débattu intensément, mais nous avons fini par nous mettre d’accord sur une position parfaitement claire. Et le groupe parlementaire a pris sa décision et l’a communiquée au début de l’année électorale afin que les électrices et les électeurs soient au courant. Nous leur devons cette transparence.

Notre parti défend une ligne politique rigoureuse. Nous laissons les autres slalomer et tourner les vestes. Voilà pourquoi, chers délégués, nous vous soumettons la décision de notre groupe parlementaire. Vous avez maintenant la possibilité de donner encore plus de force et de détermination à notre parti en soutenant clairement et massivement notre décision. Je vous remercie d’avance d’apporter votre soutien à la décision prise par votre le groupe parlementaire UDC et de vous battre à nos côtés pour un meilleur avenir avec deux conseillers fédéraux UDC forts.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Jasmin Hutter
(SG)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.01.2019
La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-CN) avait l'intention, avec son audition publique sur l'accord-cadre... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.12.2018
Le Conseil fédéral a ouvert aujourd'hui une procédure de consultation sur le vote électronique. Son objectif est... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
14.12.2018
Le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui de présenter le Pacte de l'ONU pour les migrations au Parlement... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Religions

S’engager pour nos valeurs

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord