Exposé

Exposé de coup d’envoi électoral Marcel Dettling

Marcel Dettling
Marcel Dettling
conseiller national Oberiberg (SZ)

Mesdames et Messieurs,

Quel spectacle ! Wouah ! Plus de 4’000 militants motivés, réunis ici dans la Swiss Life Arena, le stade de hockey sur glace le plus moderne de Suisse. C’est tout simplement sensationnel ! Je suis émerveillé par ce nombre incroyable de personnes qui veulent vraiment lancer cette campagne électorale avec nous.

Le stade le plus moderne de Suisse rencontre la tradition, la lutte. Cette image nous représente bien : nous nous battons pour nos traditions, pour notre culture, tout en restant dans l’air du temps. Connaissez-vous un autre parti qui fasse autant de bruit avec sa propre vidéo de campagne ? Pas un pas à gauche et deux pas à droite. Cela peut tout à fait servir de consigne de vote le 22 octobre : pas de vote à gauche mais deux fois à droite…

Aujourd’hui, nous voulons nous plonger dans les différentes cultures de notre merveilleuse Suisse. Aujourd’hui, personne ne déroulera son tapis de prière ni ne nous privera de Cervelas. Les « Geislächlöpfer » et les sonneurs de cloches ont ouvert la manifestation d’aujourd’hui de manière impressionnante. C’est notre tradition. Le Trychlen permet de chasser les mauvais esprits, et il y en a quand même quelques-uns.

Certains ne veulent pas du bien à notre pays. Certains veulent conduire notre pays dans le moloch bureaucratique qu’est l’UE. Nous, les Confédérés, continuons à dire NON MERCI ! Nous restons libres et autonomes, aujourd’hui comme pour les prochaines 722 années au moins !

Certains veulent inonder notre pays de profiteurs de l’asile qui pillent nos œuvres sociales et deviennent bien souvent des criminels. Là aussi, nous disons NON MERCI !

Protégeons à nouveau nous-mêmes nos frontières.

Eux non-plus, ils ne laissent pas entrer n’importe qui chez eux. Idem ici, nous n’avons pas laissé entrer n’importe qui dans le stade aujourd’hui, pour des raisons de sécurité. Mais nos frontières, elles, sont grandes ouvertes. N’importe qui peut venir piller notre pays. Cela ne peut pas continuer ainsi !

En ce sens, il devrait y avoir beaucoup plus de sonneurs de cloches qui chassent les mauvais esprits.

Un grand merci aux sonneurs de cloches et Geislächlöpfern des cantons de Schwyz, Thurgovie et Zurich. Nous ne pouvons que vous être reconnaissants de perpétuer ainsi les traditions. Nous chasserons les mauvais esprits en politique grâce à votre soutien.

Nous avons choisi le thème de la lutte pour l’événement d’aujourd’hui. Ce sport traditionnel correspond à notre parti populaire. Même si nous tombons dans la sciure, nous nous relevons immédiatement et continuons à nous battre. Car c’est à la fin que l’on fera les comptes : le 22 octobre.

Lors de la fête de la lutte, les spectateurs soutiennent leurs associations. Aujourd’hui, dans cette arène, j’aimerais savoir
Où sont les Bernois ?
Où sont les Tessinois ?
Où sont les Suisses du Nord-Est ?
Où sont les Suisses du Nord-Ouest ?
Où sont les Romands ?
Et qui vient de Suisse centrale ?

Mesdames et Messieurs, je vois que nous sommes prêts pour les 57 derniers jours avant les élections.

Ensemble, prenons des forces pour le sprint de cet automne électoral.

Ensemble, nous sommes forts.

Luttons ensemble en tant qu’équipe, pour notre Suisse, pour nos traditions, pour nos enfants !

Pour un avenir sûr et libre !

Marcel Dettling
Marcel Dettling
conseiller national Oberiberg (SZ)
 
Plus sur le thème
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord