Participer
Consultation

Ordonnance sur la carte d’assuré pour l’assurance obligatoire des soins (OCA)

La fixation de conditions-cadres pour garantir une gestion efficace et sûre des données médicales est une tâche importante de la politique suisse de la santé. L’UDC soutient donc en principe…

Réponse de l’Union démocratique du centre (UDC)

La fixation de conditions-cadres pour garantir une gestion efficace et sûre des données médicales est une tâche importante de la politique suisse de la santé. L’UDC soutient donc en principe l’introduction rapide et complète d’une carte d’assuré. Comme le Conseil fédéral, elle pense que l’utilité principale de cette carte doit être de réduire les travaux administratifs lors du décompte des prestations médicales, donc d’améliorer le processus de décompte. En outre, une carte d’assuré garantirait une intervention plus efficace dans les cas d’urgence. Cela dit, la forme que l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) entend donner à cette carte ne nous paraît pas opportune. Il risque d’en résulter un système impraticable aux conséquences financières difficiles à prévoir.

Les expériences faites à l’étranger montrent que l’enregistrement sur une carte de données médicales et personnelles n’est pas une bonne solution. L’UDC estime que les données médicales doivent être réunies (avec l’assentiment de l’assuré) dans un dossier médical électronique protégé. En revanche, la carte d’assurance ne sert que de moyen d’autorisation et d’identification par analogie au trafic des paiements électronique des banques. Les données sensibles concernant la santé peuvent être consultées par des fournisseurs autorisés de prestations médicales, par des services d’urgence, etc. De l’avis de l’UDC, ce dossier médical électronique ne doit être constitué qu’avec l’assentiment du patient.

Contrairement au système proposé par l’OFSP avec une carte d’assuré comprenant toutes les données sensibles sur la santé du détenteur, une plate-forme Internet centrale répondrait aux exigences de la protection des données. Ce système commence d’ailleurs à s’imposer dans l’UE. Dès lors, l’introduction en Suisse d’une carte intégrant les données sur la santé du détenteur exigerait dans quelques années un changement de système extrêmement cher afin de garantir la lisibilité internationale des données médicales. Il semble donc que l’OFSP veuille introduire en Suisse une pratique qui a déjà été abandonnée à l’étranger. Cela aurait des inconvénients graves pour les patients suisses.

Parallèlement à cette innovation, l’UDC se doit de rappeler une fois de plus que le système suisse de la santé publique a un urgent besoin de réformes en profondeur aux niveaux de la Constitution et de la loi. La hausse permanente des primes d’assurance-maladie devient insupportable pour un nombre croissant de familles. L’UDC invite donc le Conseil fédéral et le département concerné à s’attaquer enfin à la racine du mal et à ne pas se contenter de réviser des ordonnances.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.01.2020
Le Bureau de la Direction de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Bad Horn dans le cadre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Barbara Keller-Inhelder
Aucune autorité en Suisse n’a autant de pouvoir que l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.06.2019
Une hausse d'au moins 3% des coûts de l'assurance-maladie a été une fois de plus pronostiquée pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Agriculture

Pour une production indigène.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord