Participer
Journal du parti Franc-parler décembre 2016

Aux armes, citoyens!

Comme dans d’autres domaines, ce qui reste de libéral ou tout simplement de libre dans notre droit sur les armes est la cible de l’Union européenne. Par là, l’UE touche à des traditions ancestrales et plus encore, à l’indépendance et à la souveraineté de notre pays, entre autres à travers la figure du citoyen-soldat ; elle touche au cœur du lien de confiance si particulier qui unit le citoyen suisse libre à un Etat pour qui les honnêtes citoyens ne sont pas a priori fous ou dangereux.

 

Le prétexte ? Des attentats commis, notamment en France, par des détenteurs d’armes illégales. Et que fait-on pour les combattre ? On s’en prend aux détenteurs d’armes légales !

Une loi qui se trompe de cible
Pourtant, chacun sait que ces attentats, sans exception, ont tous été commis par des détenteurs d’armes illégales. Visant uniquement les honnêtes citoyens détenteurs d’armes déclarées, les mesures que l’UE nous prépare auront donc un effet absolument nul sur ceux qui, au nom de l’islam, veulent détruire notre civilisation. Au lieu de terroristes qui, de toute manière, se moquent de nos lois, elles ne menaceront finalement que nous, honnêtes citoyens qui déclarons nos armes.

Pourquoi le projet en discussion à Bruxelles est-il si dangereux et pourquoi devons-nous d’ores et déjà nous mobiliser?

Voici un petit échantillon des mesures dont l’UE nous menace :

  • enregistrement de toutes les armes à feu dans des registres nationaux dont les données pourront être échangées entre Etats membres (contrairement à ce que le peuple avait décidé en 2011)
  • possibilité de soumettre l’octroi ou le renouvellement de toutes les autorisations à un examen médical, y compris psychologique
  • limitation du droit de détenir des armes semi-automatiques à un cercle de tireurs sportifs en mesure d’attester tous les 5 ans d’une pratique et d’une participation régulière à des compétitions et d’une évaluation médicale et psychologique complète
  • interdiction des chargeurs de plus de 20 coups pour les armes de poing et de… 10 coups pour les armes longues (ce qui frappera de plein fouet les armes personnelles conservées au terme des obligations militaires!)
  • confiscation sans indemnisation de toutes les armes désormais interdites

La fin de notre armée de milice?
En deux mots, les tireurs et collectionneurs seront présumés fous et dangereux et c’en sera fini de l’arme personnelle à la maison pour les soldats libérés de leurs obligations militaires, donc de tout un pan de notre armée de milice.

Avant que nous ne soyions désarmés et si, une fois de plus, le Parlement fédéral capitule devant l’UE, il nous restera quand même une arme : notre bulletin de vote. Que ceux qui, à Bruxelles et surtout à Berne, sont prêts à céder se le tiennent pour dit!

 

Articles
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Adrian Amstutz
Avec la NON-application du mandat décidé le 9 février 2014 par le peuple et les cantons de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Jürg Stahl
En début de session d'hiver, le conseiller national Jürg Stahl (48) a été élu président du Conseil... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Nadja Pieren
Le 12 février 2017, nous voterons sur la création d’un fonds pour les routes nationales et le... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Jean-François Rime
Les citoyennes et les citoyens de notre pays veulent travailler et avoir des emplois avec des perspectives... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Albert Rösti
Chers membres de l’UDC, Si nous ne combattons pas la loi sur l’énergie, les prix de l’électricité,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.12.2016, de Céline Amaudruz
A force de persévérance, n'importe qui peut parvenir à déplacer une montagne. A l'évidence, le Parti socialiste... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre