Participer
Journal du parti Franc-parler janvier 2021

L’Indonésie, un partenaire important pour la Suisse

Le 7 mars 2021, nous voterons sur l’accord de partenariat économique entre les États de l’AELE et l’Indonésie. Il s’agit d’un accord équilibré, qui tient compte aussi bien de notre économie d’exportation que de l’agriculture suisse. Une solution innovante à la satisfaction de toutes les parties a pu être trouvée au chapitre de l’huile de palme, qui focalise la critique.

Vu l’exiguïté de son marché intérieur, un accès fiable aux marchés étrangers est très important pour la Suisse. Nos entreprises ont besoin de bonnes conditions d’accès au marché pour continuer de garantir la prospérité et les emplois dans notre pays. C’est particulièrement vrai pour les nombreuses PME de Suisse tournées vers l’exportation. Les accords comme celui qui a été négocié avec l’Indonésie sont des instruments importants pour atteindre cet objectif.

L’Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé du monde. Avec une classe moyenne en croissance, c’est un marché qui présente un gros potentiel pour les produits de qualité de notre industrie et de notre agriculture. L’accord supprime les droits de douane, aujourd’hui encore très élevés, sur toutes les exportations importantes pour la Suisse et permet à nos entreprises d’opérer sur le marché indonésien à armes égales avec leurs concurrentes. Il serait déraisonnable de ne pas saisir la chance qu’offre cet accord, alors même que d’autres pays, ainsi que l’UE, négocient avec l’Indonésie de meilleures conditions pour leurs entreprises.

De plus, l’accord ne tient pas seulement compte des intérêts des exportateurs suisses, mais protège aussi notre agriculture : comme dans tous nos accords de libre-échange, les concessions négociées pour les biens agricoles ont été soigneusement soupesées avec le secteur agricole suisse et nous avons lâché du lest uniquement sur les produits qui ne mettent pas notre production indigène en péril.

Le dossier de l’huile de palme 

C’est aussi valable pour l’huile de palme, qui est le produit le plus contesté dans le cadre de cet accord. Même si la Suisse n’est pas un marché important pour l’huile de palme d’Indonésie (en 2019, l’huile de palme d’Indonésie n’a pas représenté plus de 0,1 % de nos importations d’huile de palme), l’accord n’aurait pas pu voir le jour sans tenir compte de ce produit. Cela étant, la Suisse a fait intégrer plusieurs conditions pour s’assurer que l’accord ne mettra pas en péril sa production d’huile de colza et de tournesol. Premièrement, les droits de douane sur l’huile de palme d’Indonésie ne seront pas abrogés, mais seulement quelque peu abaissés ; deuxièmement, cela vaut seulement pour une quantité clairement limitée, fixée de sorte que les importations suisses d’huile de palme n’augmentent pas dans leur ensemble ; troisièmement, les importateurs doivent prouver que l’huile de palme a été produite dans le strict respect de la durabilité. Sans cette preuve, les allégements douaniers ne sont pas accordés.

L’accord avec l’Indonésie est un bon accord, équilibré : il améliore les chances de nos entreprises sur un important marché en pleine croissance, tout en tenant compte des critères du développement durable et en protégeant les intérêts de notre agriculture. En ces temps difficiles, la votation du 7 mars est d’une grande importance pour notre économie.

Rejoignez-moi pour soutenir nos entreprises en glissant dans l’urne un « oui » résolu à l’accord avec l’Indonésie le 7 mars prochain.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller fédéral (VD)
Articles
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021
C'est historique: l’Union démocratique du centre fournira le président de la Confédération ainsi que les présidents du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Marco Chiesa
La crise du coronavirus occulte tout en ce moment. Je n’en suis pas moins confiant: car si... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Thomas Aeschi
L'accord que le Royaume-Uni a conclu avec l'UE offre des avantages importants par rapport à l'accord-cadre. L'UDC... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Céline Amaudruz
L'émancipation de la femme est une lutte de chaque instant. A l'heure où nous nous battons pour... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Christian Imark
Malgré les restrictions liées à la pandémie du coronavirus, plus de 110 000 signatures ont été récoltées... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Michaël Buffat
L’e-ID suisse facultative, autrement dit l’identité électronique, nous permettra à l’avenir d’utiliser Internet de manière plus sûre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Yves Nidegger
Depuis octobre 2020, des déversements de violence islamiste se sont multipliés dans les villes d’Europe ; ils... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Andrea Geissbühler
L'initiative populaire «Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage», sur laquelle nous voterons le 7 mars,... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.01.2021, de Walter Wobmann
Le 7 mars 2021, nous voterons sur l'initiative populaire «Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage».... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord