Participer

Comme dans un match Suisse-France où la France...

Comme dans un match Suisse-France où la France fixerait les règles du jeu

Ledit accord-cadre que l’UE veut imposer à la Suisse n’est pas autre chose qu’un traité de soumission au profit exclusif de Bruxelles. Aucun Etat au monde n’accepterait cela.

La Suisse sait depuis 700 ans ce que sont des accords bilatéraux. Le terme bilatéral dit bien ce qu’il veut dire : il s’agit de contrats que concluent deux pays dans l’intérêt mutuel et en se considérant comme deux partenaires égaux en droit. C’est une chose parfaitement normale. La Suisse a conclu plus de 150 accords bilatéraux avec la seule UE.

Mais en 2008 l’UE a fait comprendre clairement à la Suisse qu’elle n’acceptait plus des accords bila­téraux de ce genre. En lieu et place de rapports en­tre partenaires égaux en droit, Bruxelles exigeait un «cadre» englobant tous les accords passés et futurs ce qui implique que dorénavant la Suis­se doit reprendre les modifications imposées par l’UE. L’affaire a été négociée et le résultat des négociations de plusieurs années est le présent «accord-cadre institutionnel».

L’accord avec l’UE évince les citoyennes et citoyens suisses Cet accord marque la fin et non pas la poursuite de la voie bilatérale. Le peuple, les cantons et le Parlement n’auraient plus voix au chapitre dans les principales questions touchant à l’avenir de notre pays. Législateur suprême, le peuple suisse serait privé de son pouvoir dans des domaines essentiels de notre politique économique, sociale et étrangère. La Suisse serait contrainte de reprendre du droit étranger, de reconnaître des juges étrangers et, si son peuple vote autrement que ne le souhaite Bruxelles, l’UE pourrait en toute légalité punir notre pays.

Ce serait comme un match de football Suisse-France où les Français fixeraient les règles du jeu, les modifieraient en cours de rencontre, nommeraient l’arbitre et auraient de surcroît le droit de donner des coups de pieds aux joueurs suis­ses. Parmi les 194 pays du monde, je n’en vois pas un seul acceptant un accord aussi «unilatéral», un traité de soumission qui le livrerait pieds et poings liés à une organisation d’Etats.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (VD)
Articles
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Albert Rösti
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Thomas Aeschi
Pour quoi l'Union démocratique du centre s'engage-t-elle ? Pour une Suisse libre et sûre. Pour une Suisse... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Christoph Blocher
Accord-cadre UE – libre circulation des personnes – avenir de la Suisse– signification des élections au Conseil... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Céline Amaudruz
Au jeu du Mikado, le perdant est celui qui fait bouger le premier ses baguettes. Dans la... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Jean-Luc Addor
L’accord-cadre que le Conseil fédéral a négocié avec l’UE est taillé sur mesure pour la Suisse, affirment... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Marcel Dettling
La confédération dépense toujours plus d’argent pour l’étranger. L’UDC entend changer cela et garantir les rentes AVS... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Jean-François Rime
Conçue initialement comme un soutien passager pour surmonter des situations d’urgence, l’aide sociale est depuis longtemps devenue... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019, de Yves Nidegger
L’initiative populaire «Oui à l’inter­diction de se dissimuler le visage» accroît la sécurité publique. Elle fournit une... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019
Durant les treize ans écoulés la population de la Suisse a augmenté de plus d’un million d’habitants... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.09.2019
Le résultat de l’immigration de masse incontrôlée: durant les 13 années passées, un million de personnes ont... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord