Participer

Des valeurs durables pour la Suisse

Edition spéciale Edition spéciale de mars 2015

Des valeurs durables pour la Suisse

Notre programme pour une Suisse libre, indépendante et souveraine. Lors de leur assemblée de fin février 2015, les délégués de l’UDC Suisse ont placé le nouveau programme politique 2015-2019 sous la devise «L’UDC – le parti de la Suisse».

Rester libre

Lors de leur assemblée de fin février 2015, les délégués de l’UDC Suisse ont placé le nouveau programme politique 2015-2019 sous la devise «L’UDC – le parti de la Suisse». Enonçant des valeurs et des objectifs clairs et nets, ce programme couvre tout l’éventail des thématiques actuelles et futures qui sont autant de défis à relever par notre pays, de la politique d’asile à la religion, en passant par la politique à l’égard des étrangers, l’économie, la formation, les institutions sociales et le sport. Il met en évidence ce que l’UDC entend par son slogan électoral «rester libre» et comment cet objectif peut être atteint grâce à une politique conservatrice et libérale.

Sauvegarder les valeurs de la Suisse!

La Suisse doit son succès à une conception intelligente de l’Etat dont les piliers porteurs sont l’indépendance, la démocratie directe, la neutralité et le fédéralisme. Garants de la sécurité et de la liberté pour tous, ces piliers ont cependant commencé à vaciller ces dernières années. Un Conseil fédéral dominé par une majorité de centre gauche et un Parlement glissant à gauche ignorent de plus en plus souvent les décisions du peuple, mettent sous tutelle les citoyennes et les citoyens et cherchent à tirer un maximum d’argent des poches des contribuables. En même temps, cet Etat néglige son obligation de protéger la population contre une immigration indésirable, contre la criminalité et des juges étrangers. L’UDC est aujourd’hui le seul parti qui s’attaque à ces problèmes avec une politique clairement bourgeoise.

 

Extraits du nouveau programme du parti 2015-2019

Politique extérieure : Indépendance et autodétermination

L’UDC se bat pour la sauvegarde d’une Suisse indépendante et neutre. Le bradage de la souveraineté et de l’autodétermination par les élites politiques doit être stoppé. Il faut que cessent les efforts visant à intégrer insidieusement notre pays dans des organisations internationales comme l’UE. L’UDC s’engage, sur la base de la neutralité, pour une politique crédible de l’aide humanitaire et des bons offices.

Nos points forts

  • l’UDC combat l’adhésion insidieuse à l’UE
  • l’UDC lance l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)»
  • l’UDC exige que l’attribution de l’aide publique au développement soit liée à la réadmission de requérants d’asile refusés

Politique à l’égard des étrangers : Limiter l’immigration

La Suisse a toujours employé de manière contrôlée de la main-d’oeuvre étrangère et offert des perspectives professionnelles aux immigrants. Au cours de plusieurs votations, le peuple suisse a fait comprendre qu’il souhaitait une immigration contrôlée avec des règles claires valables pour tous, pour les nationaux comme pour les immigrants. Les personnes qui souhaitent vivre en Suisse doivent respecter le régime légal de ce pays, s’intégrer et assurer elles-mêmes leur subsistance.

Nos points forts

  • l’UDC exige l’application fidèle de l’initiative populaire «contre l’immigration de masse» que le souverain a approuvée (contingents et principe de la priorité des travailleurs résidents) dans le but de réduire sensiblement l’immigration
  • l’UDC demande la réintroduction des contrôles frontaliers pour empêcher l’entrée d’immigrants clandestins

Sécurité: Punir les criminels au lieu de les chouchouter

La Suisse était autrefois un des pays les plus sûrs au monde. Une politique négligente, une application laxiste des lois en vigueur et l’ouverture des frontières avec l’adhésion à l’espace Schengen ont eu pour conséquence que la Suisse compte désormais parmi les pays d’Europe connaissant un taux de criminalité élevé. Cela ne peut pas continuer ainsi – ce développement dangereux doit être stoppé! Pour cela, les tribunaux doivent punir selon le droit et la loi et les jugements doivent être exécutés rigoureusement.

Nos points forts

  • L’UDC exige l’expulsion systématique des étrangers criminels
  • L’UDC demande que les tribunaux accordent plus d’attention aux intérêts des victimes qu’à ceux des délinquants
  • L’UDC veut une intervention ferme contre les touristes criminels

Religions : S’engager pour nos valeurs

L’UDC s’engage pour la culture chrétienne et occidentale qui est à la base de notre identité et de notre cohésion. La liberté de religion et de conscience permet à tous les citoyens de penser, d’écrire et de parler librement et de pratiquer librement leur foi. Il faut bien faire comprendre que nos règles valent pour les membres de toutes les communautés religieuses et que toutes les personnes vivant en Suisse doivent s’y adapter. Le principe de l’égalité devant la loi vaut toujours et pour tous. Des dispenses de suivre des cours de natation, l’abandon de chants de Noël à l’école ou des désirs particuliers en matière d’ensevelissement sont donc inacceptables.

Nos points forts

  • l’UDC demande l’interdiction du port du voile intégral lors d’activités dans le service public els que la santé publique, la police, aux guichets publics ou dans l’enseignement
  • l’UDC exige l’application de l’initiative contre les minarets que le peuple a acceptée
  • l’UDC refuse la reconnaissance de communautés religieuses non occidentales en tant que corporations de droit public, de même que la formation par l’Etat du clergé de ces communautés religieuses

Finances, impôts et redevances: Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

L’Etat ne cesse de proliférer. Depuis 1990, les dépenses de la Confédération ont doublé. L’autorité politique n’ayant pas la volonté de contrôler l’explosion des dépenses, les impôts, les taxes et les redevances augmentant constamment et la classe moyenne est la première à passer à la caisse. Ce gaspillage d’argent à la charge des citoyennes et des citoyens doit cesser, car la prospérité du pays dépend avant tout d’une classe moyenne prête à faire des efforts.

Place économique : Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

L’UDC se bat pour une plus grande liberté entrepreneuriale, donc contre la multiplication des lois et des interdictions. Il faut mettre fin aux tendances de ces dernières années à réglementer de plus en plus le marché du travail, à renchérir l’énergie et les transports et à alourdir les contraintes bureaucratiques. Les nombreuses PME performantes, mais aussi les grandes sociétés domiciliées en Suisse méritent notre sollicitude. L’UDC défend la qualité suisse et se bat pour que l’économie bénéficie de conditions- cadres avantageuses pour assurer l’emploi en Suisse.

Propriété : Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

La protection de la propriété privée est une des tâches les plus importantes d’un Etat démocratique et libéral. L’UDC se bat pour que les citoyens puissent disposer librement des biens matériels et idéels qu’ils ont acquis. La population doit avoir la certitude que l’Etat ne cherche pas toujours et partout à lui prendre son argent. La défense de la sphère privée devient aussi de plus en plus importante. Il faut absolument éviter qu’on en arrive en Suisse au «citoyen transparent».

Politique d’asyle : Stopper le chaos de l’aile

Conséquence du chaos qui règne dans le secteur de l’asile et du fort pouvoir d’attraction que la Suisse exerce sur les faux réfugiés, les demandes d’asile ont massivement augmenté ces dernières années. La Suisse fait partie des pays recevant le plus de requérants d’asile par habitant. L’UDC combat cette mauvaise politique d’asile et ses conséquences, soit l’explosion des coûts, la hausse de la criminalité et les problèmes dus au logement des requérants.

Armée : Pour la sécurité du pays et de ses habitants

La sécurité est une condition indispensable à la liberté, l’indépendance et la prospérité. Une armée de milice adaptée aux besoins de la Suisse garantit cette sécurité aussi en temps de crise. La guerre fait rage à quelques heures d’avion de notre pays nonobstant la politique prétendument pacifiante de l’UE. Des attentats terroristes sont possibles toujours et partout. Nous voulons donc donner à l’armée les moyens nécessaires pour assurer la défense nationale – afin que le pays et ses habitants puissent vivre en sécurité et en liberté. L’UDC s’engage pour une armée de milice parfaitement formée et disposant d’un équipement moderne pour sauvegarder l’indépendance, la liberté et la neutralité de la Suisse.

Formation : Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Un système éducatif performant est à la base du développement et de la prospérité de la Suisse. L’accent doit être mis sur le bien de l’enfant et sur le développement de sa personnalité. L’UDC soutient un système de formation de qualité, efficace et axé sur les performances et l’effort. L’école doit être systématiquement adaptée aux exigences réelles et former la tête, le coeur et les mains des jeunes. La qualité de l’enseignement dépend moins des moyens financiers engagés que des enseignants, de la force de leur personnalité et de leur aptitude et disposition à diriger les élèves. Le système de formation duale clairement orienté vers la pratique doit absolument être conservé et renforcé.

Institutions sociales : Consolider les institutions sociales –combattre les abus

La politique s’est jusqu’ici contentée de dissimuler avec l’argent des contribuables les problèmes structurels et le potentiel d’abus dans les institutions sociales. Il est d’autant plus urgent aujourd’hui de rétablir un équilibre raisonnable dans la solidarité entre les jeunes et les aînés, entre les personnes nécessiteuses et celles qui paient les primes et les impôts. L’UDC s’oppose à toute hausse des impôts et des redevances, y compris celle de la TVA, pour assainir les institutions sociales. L’aide sociale doit reposer sur les principes suivants: principe de milice avant la professionnalisation, réinsertion avant l’aide sociale, directives CSIAS sans caractère contraignant.

Agriculture : Pour une production indigène

L’UDC s’engage pour une agriculture productrice qui approvisionne la population en denrées alimentaires saines, produites près des consommateurs. Les familles paysannes qui assurent ces prestations importantes au service de la communauté méritent un revenu raisonnable garantissant leur existence. La sécurité de planification et la force novatrice d’une agriculture fondée sur les principes de la gestion d’entreprise doivent être renforcées. Il faut à cet effet ramener à une mesure raisonnable une écologisation aujourd’hui outrancière. Une grande attention doit être accordée à la conservation des terres cultivables.

Transports : Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Une infrastructure de transport conforme aux besoins, bien aménagée et entretenue est essentielle à la prospérité du pays. Il ne faut plus désavantager la route par rapport au rail. Chaque mode de transport doit bénéficier des moyens financiers qu’il génère. La redistribution, les subventions croisées et les détournements de fonds par rapport à l’affectation première doivent cesser, tout comme les rapines organisées contre les automobilistes sous la forme d’augmentations constantes des impôts, des redevances et des amendes.

Environment : Un environnement intact pour nous et nos descendants

Un environnement sain est indispensable à la qualité de la vie. Par ses origines et traditions, l’UDC est fortement ancrée dans la nature. Il s’agit de préserver notre environnement en menant une politique globale axée sur la pratique, loin de tout fondamentalisme écologiste et interventionnisme de l’Etat. Dans ce domaine comme ailleurs, il faut faire preuve de sens de la mesure.

Sport : Bon pour le corps et l’esprit

Le sport est synonyme de plaisir, de performances et de fair-play. Des activités sportives accroissent le bien-être physique et psychique tout en renforçant la volonté à l’effort. L’UDC soutient le sport de masse, le sport à l’école ainsi que le sport de la jeunesse et des handicapés. Elle s’engage en particulier en faveur des activités volontaires et bénévoles dans les sociétés sportives et pour le sport de compétition. Les conditions-cadres des sociétés sportives doivent être améliorées, par exemple grâce à un accès non bureaucratique et peu onéreux aux infrastructures publiques.

L’homme au cœur de l’action : Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

L’UDC approuve le droit de chaque être humain de rechercher du bonheur et de la satisfaction. Chacun doit cependant assumer la responsabilité de ses choix. Il n’est pas acceptable que l’Etat décide finalement de la réussite ou de l’échec des projets individuels de vie. La famille doit continuer de jouer son rôle de pilier porteur de la société. Elle a besoin pour cela de beaucoup de liberté et d’un minimum d’interventions de l’Etat.

partager l’article
Articles
Edition spéciale
partager l’article
20.03.2015
Même le Tribunal fédéral a cédé la souveraineté juridique de la Suisse et transféré la responsabilité de... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
20.03.2015, de Toni Brunner
L’UDC veut en outre que nous tous puissions à l’avenir aussi décider du droit sous lequel nous... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Natalie Rickli
Le peuple a clairement tranché le 29 novembre 2010, donc il y a plus de quatre ans:... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Adrian Amstutz
Le peuple et les cantons ont approuvé le 11 février 2014 l’initiative populaire «contre l’immigration de masse»,... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Thomas Müller
L’aide sociale a été conçue comme un soutien dans une situation de détresse provisoire. Petit à petit,... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Guy Parmelin
«La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Constitution fédérale suisse a été approuvée par le peuple et les cantons qui forment le souverain.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Vignette, centime climatique, RPLP, Impôt sur les véhicules à moteur, taxe sur les huiles minérales et amendes... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Fabienne Despot
La gestion de la politique d’asile lors de ces dernières années ressemble davantage à une action pour... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La comparaison des faits et des chiffres du développement économique avec le gonflement de l’État ces quatre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Il est grand temps de mettre fin à cette manie régulatrice et de réduire progressivement l’empreinte laissée... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Dans la revue du Bernischer Juristenverein (numéro de jubilé 2014), le juge fédéral Prof. Dr. Hansjörg Seiler... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Suisse garantit déjà depuis longtemps dans sa Constitution les droits de l’homme et les droits fondamentaux.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Yves Nidegger
Jusqu’ici, vous avez pu décider librement à chaque votation. Vous avez eu le droit d’être pour ou... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Heinz Brand
Ces quatre dernières années, la Suisse a reçu plus de 20’000 demandes d’asile par an. En proportion... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Céline Amaudruz
Les nouveaux impôts ne favorisent ni l’économie ni les ménages. S’il suffisait d’augmenter le taux des impôts... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Raymond Clottu
La Banque nationale a décidé de ne plus arrimer le franc à l’euro. Que faire maintenant? L’UDC... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Oskar Freysinger
La Suisse est un pays riche, nous devons cependant admettre qu’il existe une très grande disparité entre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Suisse est un pays merveilleux aux acquis formidables. La liberté, l’indépendance, la qualité de la vie... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Jean-François Rime
Le 14 juin 2015, nous voterons sur la révision de la loi sur la radio et la... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.03.2015
La liberté est un bien précieux. Elle occupe depuis toujours une place centrale en Suisse. Notre pays... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord