Participer

État inefficace, économie florissante

Edition spéciale Edition spéciale de mars 2015

État inefficace, économie florissante

La comparaison des faits et des chiffres du développement économique avec le gonflement de l’État ces quatre dernières années est particulièrement éloquente. L’État connaît une croissance irréfrénée, c.-à-d. qu’il dépense plus, emploie plus de personnel et devient de plus en plus cher. Dans le même temps, l’économie d’exportation a réussi à augmenter le volume des exportations de +9%, sans personnel supplémentaire et avec une consommation énergétique stable. Tout cela alors que l’euro s’est déprécié de 12% par rapport au franc suisse entre 2010 et 2014. Cette performance économique et cette capacité d’innovation des entreprises en Suisse sont impressionnantes. Il est grand temps d’empoigner les problèmes de l’État, avec son inefficacité et ses privilèges.

Évolution des prix «Marchés libres»

L’évolution des prix sur les marchés dits libres, selon une comparaison entre la Suisse et l’Allemagne de 2010 à 2014, montre une image sans équivoque s’agissant de la capacité d’innovation de l’économie suisse. Alors que les produits des domaines de l’alimentaire et des cosmétiques sont dans l’ensemble devenus 11% plus chers au cours des années 2010 à 2014, le coût de ces produits pour les consommateurs suisses a baissé de 2%. Ou pour prendre l’exemple de la voiture: une voiture neuve est devenue 16% moins chère en Suisse. Cela signifie que celui qui a acheté en 2010 une nouvelle voiture au prix de 30’000 francs ne devait payer que 25’200 francs pour la même voiture en Suisse en 2014. En Allemagne, il aurait payé 30’300 francs en 2014. Bien entendu, il faut tenir compte de la baisse de l’euro de 12% par rapport au franc. L’augmentation réelle des salaires atteignait pendant cette période +4% en Suisse, contre +0% en Allemagne, avec un renchérissement de 7% et donc une augmentation nominale de 7%.

Évolution des prix «Marchés régulés»

La situation est toute autre sur les marchés dits régulés ou semi-étatiques. Les loyers ont ainsi respectivement augmenté de 6% et 4 % en Allemagne et en Suisse entre 2010 et 2014. La plus forte augmentation sur cette période en Suisse était celle des primes d’assurance-maladie.

Une industrie d’exportation efficiente d’un côté, un État inefficient de l’autre

L’industrie d’exportation Suisse a accru son volume d’exportation réel de 9% entre 2010 et 2013. Elle y est parvenue sans engager de nouveaux collaborateurs ni utiliser davantage d’énergie. Cela montre que l’industrie d’exportation a pu améliorer sa compétitivité à travers une meilleure efficacité. Les chiffres du budget étatique de la Suisse, qui ne cesse de gonfler, montrent une image bien différente. Le total des dépenses de l’État a augmenté de 6,5 %, alors que la population n’a crû que de 3,4% dans l’intervalle. Les frais de personnel de l’État ont même augmenté de 12%.

Augmentation incroyable des salaires à l’État

Si l’on examine les chiffres de l’augmentation des salaires à la Confédération, on constate ce qui suit : le salaire brut moyen du personnel fédéral enregistre une augmentation de 5 %. Ce chiffre ne tient pas compte des primes de performance et autres allocations. Or, dans l’ensemble de l’économie suisse, les salaires n’ont augmenté que de 3,4 % entre 2009 et 2013 (les chiffres 2014 ne sont pas encore disponibles), contre +5,6 % à l’État.

10% de dépenses supplémentaires à la Confédération

À une époque où la place industrielle suisse exécute un programme de réduction des coûts après l’autre, l’État introduit des réglementations supplémentaires et accroît ses dépenses de 10% entre 2010 et 2014. La planification financière actuelle prévoit une croissance ininterrompue. Cela ne peut continuer ainsi.

Conclusion

L’industrie d’exportation fleurit grâce à des gains d’efficacité. L’État en revanche devient de plus en plus inefficace, les charges de l’État échappent à tout contrôle. Que faire? Les frais de l’État et les charges excessives liées au personnel de la Confédération doivent enfin être réduits. Qu’est-ce que cela signifie ? Moins de fonctionnaires et moins de dépenses ont pour conséquence une diminution de la bureaucratie et de la surréglementation. Il convient donc de geler des projets de loi en cours afin de décharger l’économie, pour qu’elle devienne plus concurrentielle et que l’on puisse conserver des emplois en Suisse.

Articles
Edition spéciale
partager l’article
20.03.2015
Même le Tribunal fédéral a cédé la souveraineté juridique de la Suisse et transféré la responsabilité de... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
20.03.2015, de Toni Brunner
L’UDC veut en outre que nous tous puissions à l’avenir aussi décider du droit sous lequel nous... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Natalie Rickli
Le peuple a clairement tranché le 29 novembre 2010, donc il y a plus de quatre ans:... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Adrian Amstutz
Le peuple et les cantons ont approuvé le 11 février 2014 l’initiative populaire «contre l’immigration de masse»,... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Thomas Müller
L’aide sociale a été conçue comme un soutien dans une situation de détresse provisoire. Petit à petit,... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Guy Parmelin
«La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Constitution fédérale suisse a été approuvée par le peuple et les cantons qui forment le souverain.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Vignette, centime climatique, RPLP, Impôt sur les véhicules à moteur, taxe sur les huiles minérales et amendes... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Fabienne Despot
La gestion de la politique d’asile lors de ces dernières années ressemble davantage à une action pour... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Il est grand temps de mettre fin à cette manie régulatrice et de réduire progressivement l’empreinte laissée... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Dans la revue du Bernischer Juristenverein (numéro de jubilé 2014), le juge fédéral Prof. Dr. Hansjörg Seiler... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Suisse garantit déjà depuis longtemps dans sa Constitution les droits de l’homme et les droits fondamentaux.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Yves Nidegger
Jusqu’ici, vous avez pu décider librement à chaque votation. Vous avez eu le droit d’être pour ou... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Heinz Brand
Ces quatre dernières années, la Suisse a reçu plus de 20’000 demandes d’asile par an. En proportion... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Céline Amaudruz
Les nouveaux impôts ne favorisent ni l’économie ni les ménages. S’il suffisait d’augmenter le taux des impôts... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Raymond Clottu
La Banque nationale a décidé de ne plus arrimer le franc à l’euro. Que faire maintenant? L’UDC... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Oskar Freysinger
La Suisse est un pays riche, nous devons cependant admettre qu’il existe une très grande disparité entre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
La Suisse est un pays merveilleux aux acquis formidables. La liberté, l’indépendance, la qualité de la vie... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015
Notre programme pour une Suisse libre, indépendante et souveraine. Lors de leur assemblée de fin février 2015, les... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
19.03.2015, de Jean-François Rime
Le 14 juin 2015, nous voterons sur la révision de la loi sur la radio et la... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
11.03.2015
La liberté est un bien précieux. Elle occupe depuis toujours une place centrale en Suisse. Notre pays... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord